Tatiana Silva

16 septembre 2021 12:42; Act: 16.09.2021 14:02 Print

Elle se confie sur son IVG: «Je n'étais pas mature»

L'ex-Miss Belgique devenue présentatrice sur «TF1» sort un livre dans lequel elle se confie sur sa vie privée et notamment sur son interruption volontaire de grossesse.

storybild

Touchantes et franches confidences de Tatiana Silva. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons tous nos blessures, nos failles, nos peurs, nos histoires», explique Tatiana Silva, pour présenter son livre «Tout commence par soi» à paraître le 29 septembre prochain. «Il nous appartient de choisir de nous libérer des fardeaux qui nous empêchent de vivre plus sereinement. La quête de cette autre réalité est une initiation passionnante qui demande du courage, de la volonté».

Et c'est donc tout naturellement qu'elle a décidé de consacrer tout un chapitre à son IVG. «Ce n’est pas une décision anodine. En parler non plus. J’ai eu tout d’abord quelques craintes mais personne ne doit juger ma vie», a-t-elle confié à Gala. Après avoir «balayé les arguments du type: "Ce n’était pas le bon moment, je n’étais pas avec la bonne personne"», l'ex-Miss devenue présentatrice du groupe TF1 a cherché la véritable raison pour laquelle elle a interrompu sa grossesse: «En fait, quand je suis tombée enceinte, l’idée d’avoir à m’occuper de quelqu’un d’autre que moi était inconcevable», explique-t-elle. «Je n’étais pas du tout mature».

Et puis cet épisode a eu une résonnance en elle: «Était-ce, peut-être, parce que gamine j'avais trop vu ma mère galérer à Bruxelles?». Tatiana Silva a été élevée par sa mère, seule, son père étant retourné au Cap-Vert. Celle qui présente les «docs du week-end» sur TF1 en est pourtant certaine: «Mon désir de maternité est intact. On verra bien et, à 36 ans, j'ai arrêté de me fixer une date limite».

(mc/L'essentiel)