Petite dépression

15 août 2019 13:34; Act: 16.08.2019 10:33 Print

EnjoyPhoenix fait part de son mal-​​être à ses fans

La youtubeuse de 24 ans a publié un message inquiétant sur Internet. Malgré son succès, elle semble broyer du noir depuis des mois...

storybild

Marie Lopez vit des moments difficiles... (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Considérée comme l'une des youtubeuses françaises les plus populaires, avec plus de trois millions d'abonnés, Marie Lopez, alias EnjoyPhoenix, a tout pour être heureuse. Pourtant, tout n'est pas si rose dans la vie de la jeune femme de 24 ans. Mercredi, elle a publié un long message sur Instagram dans lequel elle révèle ses angoisses à ses fans. «Dans la vie, il est important d'essayer de trouver la lumière dans les moments sombres. Mais souvent, dans mon cas, cette lumière est parfois bien compliquée à trouver», confie-t-elle.

EnjoyPhoenix admet toutefois sa chance de vivre dans un pays en sécurité, d'avoir un toit au-dessus de la tête, de manger à sa faim et d'avoir des revenus stables, mais cela ne l'empêche pas de se sentir mal dans sa peau, depuis quelques mois. «Chaque été, c'est la même chose, je fais un bilan de ma vie, et je ne me focalise que sur ces échecs qui m'ont tant blessée. Cette année, il y en a eu plusieurs: mon arrêt de la pilule qui a aggravé mon acné et qui me bouffe au quotidien. Ces projets qui me tenaient à cœur, mais qui n'ont pas abouti. Cette remise en question permanente de ma légitimité et de mon contenu», raconte-t-elle dans son message.

De plus, certains de ses amis l'ont tellement déçue qu'elle a «sombré dans la douleur». Ce qui lui génère beaucoup de stress. «Alors oui, majoritairement et extérieurement, ma vie est belle. Mais, à force, vous devriez savoir que les réseaux ne montrent pas tout, et surtout pas toujours la réalité. Je dois me battre tous les jours contre moi-même», déplore-t-elle. Considérant son message comme «un peu nul, triste, pas très positif, mais réel», EnjoyPhoenix se veut sincère avec ses abonnés. Elle les encourage aussi à s'exprimer quand ils ne vont pas bien: «Vous avez aussi le droit de le dire. Et c'est important de ne pas garder ça pour soi».

Voir cette publication sur Instagram
Dans la vie, il est important d'essayer de trouver de la lumière dans les moments sombres. Mais souvent, dans mon cas, cette lumière est parfois bien compliquée à trouver. Je suis reconnaissante de vivre dans un pays en sécurité, d'avoir un toit au-dessus de ma tête, de manger à ma faim et d'avoir des revenus stables. Mais ces derniers temps, je ne m'autorise plus à être triste. Et plus je me bride en croyant que je peux encore avancer, plus je m'enfonce. J'essaye toujours de passer du temps avec des gens, par ce que je suis incapable de rester avec moi-même sans cogiter, réfléchir, penser, et finalement me créer du stress et des complications qui n'existent parfois même pas. Chaque été c'est la même chose, je fais un bilan de ma vie, et je ne me focalise que sur ces échecs qui m'ont tant blessée. Cette année, il y en a eu plusieurs : mon arrêt de la pilule qui a aggravé mon acné, et qui me bouffe au quotidien. Ces projets qui me tenaient à cœur mais qui n'ont pas abouti. Cette remise en question permanente de ma légitimité et de mon contenu. Et récemment, ces amitiés dans lesquelles tu t'investis si fort et qui te font sombrer de douleur quand tu vois l'autre côté du miroir. Alors oui, majoritairement et d'aspect extérieur, ma vie est belle. Mais à force vous devriez savoir que les réseaux ne montrent pas tout, et surtout pas toujours la réalité. Ma réalité à moi c'est que je dois me battre tous les jours contre moi-même. Alors voilà, c'était le post un peu nul, un peu triste, pas très positif de cet été, mais réel et qui représente le mood dans lequel je suis depuis quelques mois. Sinon j'espère que vous ça va, mais si ça va pas, vous avez aussi le droit de le dire. Et c'est important de ne pas garder ça pour soi. ♡ Une publication partagée par Marie Lopez (@enjoyphoenix) le 14 Août 2019 à 10 :02 PDT

(L'essentiel)