Joaquin Phoenix

22 février 2020 10:47; Act: 22.02.2020 10:49 Print

Il sauve une vache et son veau de l'abattoir

L'acteur Joaquin Phoenix a libéré un bovin et son petit qui devaient se faire tuer pour leur chair. Les deux animaux peuvent maintenant vivre leur vie.

Sur ce sujet
Une faute?

Grand défenseur de la cause animale, Joaquin Phoenix a toujours assumé ses convictions. Le 10 février 2020, quelques heures après la cérémonie des Oscars où il a donné un discours poignant sur l'exploitation des animaux, l'Américain de 45 ans a uni ses forces avec d'autres militants de l'organisation L.A. Animal Save pour libérer une vache et son petit d'un abattoir.

Dans une séquence vidéo, on voit l'acteur oscarisé en train de transporter personnellement le veau loin du sinistre lieu. Les deux femelles, que Joaquin a nommées «Liberty» et «Indigo», vivent désormais au sanctuaire de l'ONG Farm Sanctuary à Los Angeles.

« L'amitié dans un abattoir »

Exprimant sa gratitude au président de l'abattoir, le comédien a déclaré à TMZ: «Je n'ai jamais pensé trouver l'amitié dans un abattoir, mais en rencontrant Anthony et en ouvrant mon cœur au sien, je me rends compte que nous pourrions avoir plus de choses en commun que de différences.» Il a ajouté: «Sans son acte de gentillesse, «Liberty» et son veau, «Indigo», auraient connu une terrible disparition.»

La star et activiste des droits des animaux a décroché le prix pour son rôle dans «Joker» et a utilisé son discours de remerciements pour encourager ses pairs hollywoodiens à envisager d'adopter une alimentation végétalienne.

« Nous volons son bébé »

«Nous nous sentons autorisés à inséminer artificiellement une vache et, quand elle accouche, nous volons son bébé. Même si ses cris d'angoisse sont indubitables. Et puis nous prenons son lait qui est destiné à son veau et nous le mettons dans notre café et nos céréales, a-t-il déclaré lors de la cérémonie à Los Angeles, réitérant les sentiments qu'il avait partagés à plusieurs cérémonies de remises de prix cette année.

Joaquin avait déjà fait les gros titres en janvier 2020, après avoir quitté les Screen Actors Guild Awards pour assister à une veillée pour les porcs devant un abattoir de Los Angeles.

Il s'est également attaché au Tower Bridge de Londres, demandant aux Britanniques de devenir végétaliens lors d'une manifestation avant les BAFTA, le 2 février.

(L'essentiel/lja)