John Legend sur Kanye

17 novembre 2018 22:20; Act: 17.11.2018 22:22 Print

«Il se voit dans Trump et c'est malheureux»

John Legend pense que Kanye West a été «séduit» par ce que Donald Trump représente.

storybild

Les deux hommes sont amis depuis des années.

Sur ce sujet
Une faute?

John Legend est un féroce opposant aux politiques de Donald Trump sur des sujets controversés tels que l'immigration. Son vieil ami Kanye West est, quant à lui, fier de porter la casquette emblématique du leader américain «Make America Great Again» et a révélé à quel point il aimait le président lors d'une récente réunion à la Maison-Blanche.

«Ouais. C'est très déconcertant, a déclaré John Legend, lorsqu'on lui a demandé son avis sur l'amour du rappeur pour le président américain dans une interview pour le magazine Heat. Je pense qu'en fait, Kanye a été séduit par le côté marketing, la personnalité de Trump qui lui rappelle tellement lui-même.»

Le chanteur de 39 ans a ensuite expliqué qu'il ne savait pas si son acolyte comprenait vraiment les politiques de Donald Trump, ajoutant: «Je pense qu'il se voit beaucoup dans Trump, et il l'admire. Et c'est malheureux.»

Disputes par textos

Les deux hommes sont amis depuis des années, Kanye West ayant aidé John Legend à signer son premier contrat en 2004. Cela ne l'empêche cependant pas de parler ouvertement au rappeur de 41 ans, qui est marié à Kim Kardashian et qui a déjà déclaré qu'il souffrait de troubles bipolaires. Cette année, les deux artistes se sont disputés par textos, un échange que Kanye West a ensuite mis en ligne, à l'insu de John Legend.

«Clairement, je n'étais pas d'accord avec certaines des choses qu'il (Kanye) disait, et j'étais inquiet que ses dires puissent donner du pouvoir à certaines forces néfastes ou qu'ils puissent être vraiment démoralisants pour des gens qui le respectaient et le considéraient comme un leader», avait expliqué le chanteur dans une interview avec «WSJ Magazine», en juin. «Ce que je voulais lui dire, c'est que lorsque vous portez cette casquette, lorsque vous semblez le soutenir (Trump), vous soutenez également sa politique, toute sa rhétorique et pas seulement les éléments qui vous plaisent.»

(L'essentiel/dri)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Abalus le 19.11.2018 03:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci la mouche

  • La Mouche le 18.11.2018 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "il ne savait pas si son acolyte comprenait vraiment la politique de Trump"... c'est le cas de beaucoup d'electeurs malheureusement, quel que soit le pays, le candidat ou le bord politique...

  • Peau lisse le 19.11.2018 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    "Qui se ressemble s'assemble"! alors ...

Les derniers commentaires

  • Peau lisse le 19.11.2018 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    "Qui se ressemble s'assemble"! alors ...

  • Abalus le 19.11.2018 03:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci la mouche

  • La Mouche le 18.11.2018 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "il ne savait pas si son acolyte comprenait vraiment la politique de Trump"... c'est le cas de beaucoup d'electeurs malheureusement, quel que soit le pays, le candidat ou le bord politique...

    • LiNh le 19.11.2018 12:48 Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais là, il y a beaucoup de signes évidents qui ne trompent pas....