Justin Bieber

12 septembre 2020 19:36; Act: 12.09.2020 20:07 Print

«J'ai laissé mon ego prendre le pouvoir»

Justin Bieber a confié à ses fans qu’il était passé par une période très difficile pendant l’adolescence, alors qu’il était déjà une popstar. Aujourd’hui, il se sent en paix.

storybild

Le musicien de 26 ans est célèbre depuis l'âge de 13 ans. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Justin Bieber s'est ouvert à ses fans sur Instagram à propos des «insécurités et des frustrations» auxquelles il a dû faire face lorsqu'il était adolescent. Le musicien de 26 ans est célèbre depuis l'âge de 13 ans. Il était alors devenu une popstar en un clin d’œil. Mais, venant d’un milieu «modeste», il a essayé de lutter pour conserver les valeurs de son enfance.

«Je viens d'une petite ville de Stratford, en Ontario au Canada, a-t-il expliqué. Je n'avais pas de biens matériels et n'ai jamais été motivé par l'argent ou la célébrité. J'aimais juste la musique. Mais durant mon adolescence, j'ai laissé mes peurs et mes frustrations me dicter ce à quoi je donnais de l’importance. Mes valeurs ont lentement commencé à changer. J'ai laissé l'ego prendre le pouvoir et mes amis en ont souffert», concède-t-il.

«Je veux suivre les plans que Dieu avait pour moi»

Au plus fort de son succès, la star a traversé une période de turbulences, qui a donné lieu à un certain nombre d'incidents, dont son arrestation pour conduite en état d'ivresse lors d’une course de dragster. Mais c’était avant. Désormais, Justin Bieber ne désire que des «relations saines». Il se dit d’ailleurs «motivé par la vérité et l'amour».

Le mari du mannequin Hailey Bieber analyse: «Je veux être conscient de mes points faibles et en tirer des leçons. Je veux suivre les plans que Dieu avait pour moi et ne pas essayer de le faire tout seul. Je veux abandonner quotidiennement mes désirs égoïstes pour être un bon mari et un futur père. Je suis reconnaissant de pouvoir marcher avec Jésus qui me montre le chemin».

En 2016, il était notamment venu en aide à une vieille dame qui venait de se faire renverser par une voiture.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est rare le 13.09.2020 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, si cela peut être un exemple de prise de conscience, bon message.

  • dictionnaire du chef le 12.09.2020 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cool, il assume que c une defection de la notorieté, et que c pas une star

Les derniers commentaires

  • C'est rare le 13.09.2020 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, si cela peut être un exemple de prise de conscience, bon message.

  • dictionnaire du chef le 12.09.2020 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cool, il assume que c une defection de la notorieté, et que c pas une star