Adil Rami

25 juin 2019 18:17; Act: 26.06.2019 08:15 Print

«Pamela est une personne entière, que je respecte»

Pamela Anderson a annoncé ce mardi matin sa rupture avec le champion du monde Adil Rami sur Instagram. Le footballeur a tenu à mettre les choses au clair.

storybild

Adil Rami et Pamela Anderson étaient ensemble depuis deux ans. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce mardi matin, Pamela Anderson a révélé la fin de sa relation avec Adil Rami. L'actrice a publié une photo d'elle et Adil Rami sur Instagram en qualifiant leur romance de «gros mensonge», «j'ai été arnaquée... C'était le Grand Amour?» écrit-elle. D'après la star canadienne, Adil Rami n'aurait pas été fidèle, «j'ai été dévastée de découvrir ces derniers jours qu'il menait une double vie (...) il plaisantait sur les autres joueurs qui installaient leurs petites amies dans des appartements proches de leurs épouses. Et il les appelait des monstres?» poursuit la star d'Alerte à Malibu.

View this post on Instagram

It’s hard to accept The last (more than) 2.years of my life have been a big lie. I was scammed, led to believe ... we were in « big love »?. I’m devastated to find out in the last few days. That he was living a double life. He used to joke about other players who had girlfriends down the street in apartments close to their wives. He called those men monsters. ? But this is worse. He lied to all. How is it possible to control 2 women’s hearts and minds like this - I’m sure there were others. He is the monster. How could I have helped so many people @ndvhofficial and not be wise enough or able to help myself.

A post shared by The Pamela Anderson Foundation (@pamelaanderson) on

Le défenseur de l'OM a réagi ce mardi vers 17h, lui aussi, sur les réseaux sociaux en confirmant leur rupture. Adil Rami regrette toutefois les propos de son ex-compagne, «l'émotion peut prendre le dessus et laisser s'exprimer des choses excessives(...) Je ne pense pas que nous devrions dévoiler notre intimité, notre histoire, qui ne regarde que nous», poursuit-il. Le champion du monde a tout de même tenu à revenir sur les accusations de Pamela Anderson. «En aucun cas je ne mène de double vie, je reste simplement attaché à préserver une relation pérenne avec mes enfants et leur mère Sidonie, pour qui je garde un profond respect. C'est vrai, j'aurais dû être plus transparent dans cette relation ambiguë».

View this post on Instagram

Une rupture n'est jamais chose facile. Comme souvent dans ces situations, l'émotion peut prendre le dessus et laisser s'exprimer des choses excessives. Pamela est une personne entière, que je respecte profondément, qui a des convictions, qui est sincère dans ses combats, et pour qui mon amour a toujours été sincère. C'est ce que je veux retenir. Je ne pense pas que nous devrions dévoiler notre intimité, notre histoire, qui ne regarde que nous. Sur ce point, je tiens cependant à faire la lumière. En aucun cas je ne mene de double vie, je reste simplement attaché à préserver une relation pérenne avec mes enfants et leur mère Sidonie pour qui je garde un profond respect. C'est vrai j'aurais dû être plus transparent dans cette relation ambiguë. Je l'assume. Je reste et resterai fidèle à mes valeurs et aux convictions qui sont les miennes et s’expriment dans mon engagement pour l'association @solidaritefemmes , qui est toujours aussi fort. Je suis fier d'avoir participé à cette grande et belle campagne qui a pu faire connaître le travail exceptionnel de cette association et de ses membres. Je souhaite l'apaisement et la discrétion pour nos familles et amis, même si je suis peiné et blessé. J'espère que vous le comprendrez et le respecterez. Adil

A post shared by Adil Rami (@adilrami) on

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.