Nabilla

23 novembre 2021 09:38; Act: 23.11.2021 10:34 Print

«Je n'en pouvais plus. J'ai eu envie de mourir»

À ses débuts, celle qui est aujourd’hui femme d’affaires a pensé à mettre fin à ses jours, à cause de l’acharnement dont elle était victime de la part des médias.

Sur ce sujet
Une faute?

À quatre jours de la mise à disposition sur Prime Video de «Nabilla: Sans filtre», la série documentaire qui lui est consacrée, l’épouse de Thomas Vergara a accordé une interview à «Télé Loisirs». Nabilla a notamment évoqué le traitement que lui avaient réservé les médias, et la presse people en particulier, après être devenue célèbre grâce à son «Non mais allô quoi». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la maman de Milann, qui lui fait des frayeurs, en a beaucoup souffert.

«Franchement, à un certain moment, j’en avais vraiment marre. Je n’en pouvais plus de cet acharnement. J’ai eu envie de mourir», a-t-elle confié, expliquant qu’il y avait chaque jour de nouveaux articles à son propos contenant des rumeurs «dégradantes». Le pire pour Nabilla a été la une d’un magazine citant une phrase attribuée à son père qui disait qu’il avait honte de sa fille. «À 20 ans, voir ça, alors que tu n’as pas vu ton père depuis dix ans, ça t’anéantit. C’est dans ces moments-là que j’ai pensé à mourir», a soufflé l’influenceuse de 29 ans, qui a été cambriolée durant son mariage.

Heureusement, aujourd’hui, les relations entre les médias et Nabilla se sont améliorées, et elle assure que tout le monde est bienveillant et respectueux. Mieux, elle aime même faire le tour des plateaux télé quand elle a quelque chose à promouvoir. «Ça me permet de donner mon avis sur l’actualité, d’échanger avec des journalistes. J’ai aussi plus de facilité à remettre les gens à leur place. J’ai acquis plus d’expérience», a-t-elle conclu.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bref encore une... le 23.11.2021 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    mdr la bonne blague... comment cracher dans la soupe.. y aurait pas eu les médias, ce serait personne au jour d'aujourd'hui.

  • Cassoulet le 23.11.2021 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est écœurant toutes ces pseudos célébrités qui étalent leurs pensées suicidaires dans la presse! Malheureusement les personnes qui mettent fin à leurs jours, n’en parlent pas et vont jusqu’au bout… Un peu de respect pour les familles / proches qui ont du subir ce drame.

  • ridicule le 23.11.2021 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    femme d'affaire bravo l'essentiel

Les derniers commentaires

  • Marie le 24.11.2021 06:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque mois , nous avons droit a un nouvel épisode ( au cas ou on l oublirait)

  • Greg le 23.11.2021 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un empire??? Sacré Nabilla, toujours un petit mot pour nous faire rire!!

  • Love Lux le 23.11.2021 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui vous avez raison

  • Tyson le 23.11.2021 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi je n`en peu plus de leurs conneries.

  • Je dis juste le 23.11.2021 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Nabilla qui échange sur l'actualité avec des journalistes... Elle a déjà rencontré un vrai journaliste? Quelqu'un peut lui dire que TPMP et Voici ce n'est pas le 20heures ni le Monde...