Projet d'avenir

20 octobre 2019 22:41; Act: 21.10.2019 17:41 Print

Jessica Biel pense bien à agrandir sa petite famille

Héroïne de la série «Limetown» sur Facebook Watch, l'actrice de 37 ans, mariée à Justin Timberlake, n'oublie pas son envie d'agrandir sa famille.

Sur ce sujet
Une faute?

Le réseau social Facebook ayant décidé de lancer ses propres séries via Facebook Watch, Jessica Biel, mariée à Justin Timberlake, en a profité pour en produire une, dont elle tient également le rôle principal.

On pourrait vous attendre dans un film ou une série télé. Pourquoi lancer «Limetown» sur Facebook Watch?

Je veux vivre avec mon temps. Je suis totalement nulle en électronique et réticente aux progrès de la technologie, mais j'ai la chance d'avoir un mari qui est à fond dans les dernières nouveautés. Il m'a donc encouragée dans ce choix. Pour moi, nous en sommes à l'époque du far west en matière d'Internet, mais c'est fun de faire partie d'une nouvelle manière de consommer des programmes.

Vous êtes mariée avec Justin Timberlake depuis sept ans. Qu'est-ce qui fait de lui le compagnon parfait pour vous?

Nous nous sommes rencontrés il y a plus de douze ans, à une époque où nous étions tous deux concentrés sur nos carrières. C'est pour cela que nous nous sommes séparés pendant quelque temps. Je dirais même que ce break est la meilleure chose qui soit arrivée à notre couple. Justin m'a pourchassée jusqu'à ce que j'accepte de lui donner une seconde chance (NDLR: Jessica fait un clin d’œil). Nous avons appris à changer l'ordre de nos priorités: famille, couple et ensuite carrière. Si lui et moi sommes beaucoup moins présents dans les soirées et sur les écrans, c'est par choix.

Vous avez un fils de quatre ans, Silas. Comptez-vous agrandir la famille bientôt?

Nous laissons faire les choses naturellement, donc si je tombe enceinte demain, dans six mois, dans un an... on verra bien. Mais je peux vous mettre dans la confidence et vous dire que Justin et moi travaillons souvent pour un deuxième bébé (rires).

Que diriez-vous à l'adolescente que vous étiez à propos de «7 à la maison», la série de vos débuts?

J'étais pleine d'insécurité. À 16 ou 17 ans, je cherchais à m'affirmer, à trouver ma voie dans ma carrière comme dans ma vie privée. Il m'a fallu faire de nombreuses erreurs, tout en étant dans le viseur des médias, pour comprendre la femme que je suis. Donc honnêtement, je dirais à la débutante Jessica Biel d'être elle-même au lieu de vouloir se construire une image. Aujourd'hui, je suis mariée et maman, je n'ai plus l'énergie ni l'envie de faire semblant.

Qu'est-ce qui vous a aidé à vous sentir bien dans votre peau?

Durant quinze ans, j'ai accepté de jouer les rôles que l'on me proposait parce que je n'arrivais pas à obtenir les films qui m'intéressaient. Quand je suis tombée enceinte, plus rien d'autre n'avait d'importance. Après l'accouchement, je me suis dit que je n'accepterais que des projets dans lesquels je pourrais m'impliquer comme productrice, comme la série «The Sinner» en 2017 ou mon nouveau feuilleton «Limetown». J'ai adoré cette idée d'incarner une journaliste qui enquête sur la disparition de plus de 300 personnes dans un laboratoire de recherches.

Voir cette publication sur Instagram
Think we have enough flags?? Happy 4th!! ???????? Une publication partagée par Jessica Biel (@jessicabiel) le 4 Juil. 2019 à 2 :41 PDT

(L'essentiel/Henry Arnaud)