À Los Angeles

28 août 2018 14:15; Act: 29.08.2018 17:33 Print

Kesha taxée de dépravée par un producteur

En pleine bataille judiciaire avec Dr. Luke, la star est la cible de révélations à son sujet qui pourraient lui faire perdre toute crédibilité.

storybild

Kesha risque de voir son image sérieusement écornée.

Sur ce sujet

Alors qu'elle est en procès depuis quatre ans contre Dr. Luke, qu'elle accuse de l'avoir violée pendant leur collaboration artistique, Kesha est de nouveau en pleine tourmente. Selon le producteur de musique Kool Kojak, la chanteuse se comportait comme une véritable dépravée quand il travaillait avec elle. Dans sa déposition auprès de la justice, en 2016, relayée par radaronline.com, l'homme raconte que la star prenait «la vie à la légère». Il précise qu'elle semblait toujours très à l'aise avec Dr. Luke et que ce dernier ne lui faisait aucune allusion sexuelle. En revanche, il se souvient que la chanteuse faisait souvent des blagues salaces. «Un jour, elle est arrivée dans le studio où il y avait plein de gens et elle raconté un gag qui parlait de fellation. Tout le monde a trouvé ça marrant», dit-il.

De plus, Kesha aurait eu une attitude particulièrement dégoûtante durant leur collaboration. D'après Kool Kojak, elle urinait souvent dans les poubelles du studio d'enregistrement et elle aurait même forcé son assistant à boire son urine. De quoi écorner l'image de la star américaine qui avait fini par retirer sa plainte pour agression sexuelle contre Dr. Luke, en 2016, afin de se concentrer sur le procès que ce même producteur lui intente pour violation de contrat d'exclusivité qui la lie à son label.

Enfin, dans le cadre de ce procès, les dernières révélations de Katy Perry ne vont pas arranger les choses pour Kesha. Selon Billboard, l'interprète de «I Kissed A Girl» a en effet affirmé à la justice qu'elle n'avait pas été violée par Dr. Luke, contrairement à ce qu'avait raconté Kesha, il y a quelques mois.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gael Leveau le 28.08.2018 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les dépravées.

  • Jimmy and Rixe le 28.08.2018 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un mec ou une gonzesse?

  • QuelleHorreure le 29.08.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Sur la photo, sans maquillage.. elle est sincèrement horrible.. Le maquillage a sauvé bien des carrières.. #RipTalent

Les derniers commentaires

  • Melissa le 29.08.2018 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Je crois que sa transformation physique démontre un mal-être qui est bien plus fort que les mots. Donc j'espère que la justice fera son travail mais j'ai peu d'espoir car elle est souvent du côté des hommes... Pauvre Kesha...

  • QuelleHorreure le 29.08.2018 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    Sur la photo, sans maquillage.. elle est sincèrement horrible.. Le maquillage a sauvé bien des carrières.. #RipTalent

  • Jimmy and Rixe le 28.08.2018 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un mec ou une gonzesse?

    • Forward le 29.08.2018 07:40 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un Etre Humain.

    • Jimmy and Rixe le 29.08.2018 18:25 Report dénoncer ce commentaire

      T'es certain?

  • Gael Leveau le 28.08.2018 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les dépravées.

    • Gael Matic le 28.08.2018 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      Grave, elle a l'air plutôt cool en fait ^^