Coup de gueule

14 juillet 2021 18:11; Act: 14.07.2021 18:23 Print

Kim Glow: «Rien à foutre de leur pass sanitaire»

La starlette de téléréalité s’est emportée contre la décision radicale d’Emmanuel Macron au sujet du Covid-19. Ses abonnés sont divisés.

storybild

La starlette de téléréalité Kim Glow refuse catégoriquement de se faire vacciner contre le Covid-19. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Kim Glow ne décolère pas depuis qu’Emmanuel Macron a annoncé le 12 juillet 2021 l’extension du pass sanitaire en France, ainsi que l’obligation aux soignants de se faire vacciner contre le Covid-19. Révoltée par la décision radicale du président de la République, la starlette de téléréalité, qui refuse d’avoir recours au vaccin, a poussé un coup de gueule sur Instagram. «J’irai pas au resto, je commanderai sur Uber. J’irai pas en discothèque, je ferai la fête chez moi. J’irai pas au musée, je regarderai la chaîne Histoire. J’irai pas en concert, je préfère écouter la musique chez moi. Rien à foutre de leur pass sanitaire. La liberté ou rien», a-t-elle écrit.

Parmi ses 1, 1 million d’abonnés, certains ont partagé son avis. «On ne cédera pas. On n’en veut pas de ce vaccin! La dictature commence», a fait savoir l’un d’eux. «Jamais je ne ferai le cobaye», a renchéri un autre qui craint les éventuels effets secondaires de la vaccination. D’autres, en revanche, se sont moqués de la bimbo révélée dans «Les Marseillais». «C’est la meuf qui croit qu’il y a deux lunes qui parle là?» a ironisé une internaute.

Ce n’est pas la première fois que l’influenceuse de 35 ans crée la polémique à ce sujet. En novembre 2020, elle avait déconseillé à ses fans de se faire vacciner: «Je vous jure que c’est vrai, renseignez-vous, on n’aura plus de liberté, on va tous être pucés, mais pas une puce de chien ou chat qu’on peut retirer. Non. Ce sera des nanoparticules. On ne pourra pas les retirer», avait-elle affirmé sur les réseaux sociaux. Pour la Française, qui a annoncé sa candidature à la présidentielle 2022, cette pandémie du Covid-19 a pour seul but de contrôler les populations. «C’est une guerre, ni vu, ni connu. Les plus vieux, ils partent plus rapidement. C’est incroyable. Sous notre nez, sous nos yeux», avait-elle encore déclaré.

(L'essentiel/lja)