Comportement avec autrui

18 novembre 2019 07:32; Act: 18.11.2019 09:32 Print

Kristen Bell pense que l'on «récolte ce que l'on sème»

Quoi qu'il arrive, l'actrice Kristen Bell refuse de mentir et il lui est arrivé de blesser des personnes avec sa franchise. Elle a indiqué croire au karma.

Sur ce sujet
Une faute?

Kristen Bell prête sa voix à Anna dans «La reine des neiges 2», qui sort en salle mercredi. L'actrice de 39 ans est également la star de la série «The Good Place», dont la quatrième et dernière saison est en cours de diffusion sur NBC et Netflix.

«La reine des neiges» a été un succès planétaire. Que peut-on attendre du deuxième volet?

Anna et Elsa vont se retrouver dans une aventure dans le Grand Nord et elles seront testées par les éléments. Cette force familiale est l'une des réussites de ce film, car nous avons à la fois un conte de fées et des sentiments très forts entre les deux sœurs.

Votre série, «The Good Place», s'arrête en 2020. Vous êtes déçue?

Non. La série ne s'arrête pas faute d'audimat, mais parce que le créateur, Michael Schur, a trouvé une excellente idée pour l'épisode final et qu'il ne veut pas poursuivre jusqu'à l'épuisement de nos fans. C'est triste que le feuilleton disparaisse, mais tellement satisfaisant de partir au sommet.

Toute la série repose sur l'idée du karma. Y croyez-vous?

Complètement! Je crois profondément que l'on récolte ce que l'on sème, même s'il m'arrive d'être honnête de manière brutale. Je peux blesser des gens parce que je refuse de mentir ou de faire semblant. Quand mes filles seront assez grandes pour rester en place 30 minutes devant notre télé, je compte bien leur montrer quelques épisodes pour qu'elles comprennent l'importance de faire du bien autour de soi.

Entre votre réussite à la télévision et au cinéma, votre mariage avec Dax Shepard et vos deux filles, Lincoln, 6 ans, et Delta, 4 ans, vous semblez comblée. Est-ce exact?

J'ai tout pour être heureuse, mais j'ai mes moments de doute, comme tout le monde. Je souffre d'anxiété et de dépression. J'en parle ouvertement pour aider les autres à s'exprimer également. C'est une maladie et pas une fatalité. Ma mère souffrait déjà de cela et m'avait prévenue que je pouvais avoir hérité cette maladie d'elle. Par exemple, je peux regarder le poster de «La reine des neiges 2» qui est devant moi et y voir de la joie puis, quelques secondes plus tard, de la tristesse.

Que faites-vous pour surmonter vos crises d'anxiété?

Je m'occupe de ma santé mentale en pratiquant du sport, mais aussi en discutant avec des proches ou des médecins. Il m'arrive d'être énervée pour des bêtises. Quand cela arrive à la maison avec mon mari et nos enfants, j'ai appris à me mettre à l'écart quelques minutes avant de parler pour me calmer par exemple. Je vois aussi régulièrement un psy pour exprimer mes angoisses.

Est-ce que jouer la comédie vous aide aussi à surmonter votre dépression?

Bien sûr. Je fais souvent des listes où j'écris mes sentiments et il y a davantage de positif que de négatif. Cela m'aide avant de jouer devant des caméras. Pour les films «Bad Moms» par exemple, mon personnage de Kiki était constamment nerveuse, ce qui était comme une thérapie pour moi car je pouvais extérioriser ma nervosité sur le plateau... et être calme en rentrant à la maison.

(L'essentiel)