Aux États-Unis

22 janvier 2020 20:46; Act: 23.01.2020 13:50 Print

L'étrange photo d'Amanda Knox avant son mariage

À quarante jours de son union, l'Américaine a ressorti la tenue qu'elle portait dans sa cellule en Italie et posté l'image sur Instagram. Certains internautes n'ont pas compris le rapport.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans quarante jours, Amanda Knox sera une femme mariée. À l'approche du grand jour, l'Américaine de 33 ans a raconté sur Instagram qu'elle estime le nombre de tâches qui lui reste à accomplir à «267». Ce n'est cependant pas ce petit trait d'humour qui a attiré l'attention des internautes, mais plutôt la tenue vestimentaire choisie par la trentenaire.

«Je me suis enfermée dans l'atelier de bricolage et je porte mon ancien uniforme de prison. Véritablement les authentiques pull et pantalon de jogging dans lesquels je vivais au centre pénitencier de Perugia», a écrit Amanda Knox. Certains abonnés de l'Américaine ont été interloqués par cette photo, saisissant mal le rapport avec sa future union avec le journaliste Christopher Robinson.

«Clairement, vous saviez que cela attirerait l'attention. Je ne comprends vraiment pas ce que cela a à voir avec votre mariage , honnêtement», a commenté une internaute. «Brûlez-les et évacuez les cendres! Pourquoi les porter à nouveau?», s'est interrogée une autre utilisatrice. «Je suis assez choqué que vous ayez gardé cette tenue», a avoué un abonné, tandis qu'un autre a trouvé «étrange» la publication d'Amanda Knox.

Un appel aux dons pour son mariage

La grande majorité des followers de la trentenaire lui ont cependant apporté son soutien, rendant hommage à sa «force» et à son «courage». Pour rappel, Amanda Knox a passé quatre ans derrière les barreaux en Italie, entre 2007 et 2011. Après un feuilleton judiciaire hors normes et plein de rebondissements, l'Américaine avait été définitivement innocentée du meurtre de sa colocataire Meredith Kercher.

Depuis, la trentenaire tente de reprendre une vie normale, mais sa personnalité continue de diviser l'opinion publique. En juillet dernier, elle avait créé la polémique en lançant un appel aux dons pour financer son mariage: les internautes étaient invités à donner entre 25 et 10 000 dollars. Certains avaient jugé cette sollicitation du public scandaleuse. Un journal avait qualifié de «honteuse» cette requête du couple et de nombreux twittos avaient critiqué la démarche. «C'est d'un tel mauvais goût que je ne peux m'empêcher de penser que c'est une blague», avait écrit l'un d'eux.

(L'essentiel/joc/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ex-tôlarde le 23.01.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle a injustement essuyé de la tôle et les gens se demandent pourquoi elle célèbre sa nouvelle vie à sa façon? Allez passer vos vacances en prison et vous comprendrez vite.

Les derniers commentaires

  • Ex-tôlarde le 23.01.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle a injustement essuyé de la tôle et les gens se demandent pourquoi elle célèbre sa nouvelle vie à sa façon? Allez passer vos vacances en prison et vous comprendrez vite.