Brigitte Nielsen

08 août 2012 14:57; Act: 08.08.2012 15:14 Print

L'ex de Stallone seule et bourrée dans un parc

Photographiée dans un parc totalement ivre, une bouteille de vodka à la main, l’ex de Sylvester Stallone assure qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Les photos ont choqué des milliers d'internautes. Sur une série de clichés, on a pu voir Brigitte Nielsen, seule dans un parc, buvant de la vodka à la bouteille, fumant cigarette sur cigarette et manquant de s’évanouir tant elle était saoule. Connaissant son passé d’alcoolique, nombreuses avaient été les personnes à se faire du souci pour la santé de l’ex de Stallone. Mais l’actrice danoise jure qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour elle et que cet événement n’était qu’une mauvaise passe.

«Je voudrais remercier tous mes fans et mes amis d’Hollywood pour leurs chaleureux e-mails et appels à propos de ces photos malheureuses et dramatiques. En voyant les photos, je peux comprendre leur niveau d’inquiétude, mais je peux assurer à tout le monde qu’il n’y a pas de raison de s’alarmer», a déclaré Brigitte dans un entretien au site RadarOnline. La blonde de 49 ans a précisé qu’elle travaillait d’arrache-pied depuis longtemps, voyageant autour du monde pour assurer des émissions de télévision et qu’elle était donc sous pression.

«J’avais besoin d’un moment seule dans un parc»

Et c’est cette pression, combinée à la grave maladie de sa mère (sur laquelle elle n’a pas donné plus de précisions) qui a conduit Brigitte Nielsen à boire plus que de raison. «À ce moment-là, j’avais besoin d’un moment, seule dans un parc. La vodka est venue comme un geste désespéré pour tenter de relâcher la pression et n’est absolument pas une indication de la manière dont je vis ma vie au jour le jour», a-t-elle tenu à dire.

L’actrice ne se cherche pas d’excuses et a expliqué qu’elle continuait de se rendre aux réunions des Alcooliques Anonymes et qu’elle avait parlé à son parrain dans l’association, ajoutant qu’elle n’allait pas laisser ce moment dans le parc la définir. «Je ne suis pas parfaite et je combats une maladie. Et oui, il y aura des rechutes, mais je sais ce que je dois faire pour être en bonne santé», a-t-elle conclu.

(L'essentiel Online/Julienne Farine)