France

25 avril 2019 19:38; Act: 26.04.2019 10:11 Print

La grossesse de Carla crée la polémique

La candidate des «Marseillais» attend son premier enfant, avec son copain Kevin. Mais de nombreux internautes sont sûrs qu'ils seront de mauvais parents.

Sur ce sujet
Une faute?

Ravie d'annoncer sa grossesse sur Instagram, mercredi, où elle exhibe fièrement son ventre arrondi, Carla Moreau ne se doutait certainement pas qu'elle serait la cible de critiques acerbes. «C'est avec une grande joie que Kevin et moi avons décidé aujourd'hui de vous faire partager cette grande nouvelle. Me voilà rentrée dans mon quatrième mois de grossesse et c'est donc avec une merveilleuse émotion que je vous annonce officiellement la venue de notre petit bout», a-t-elle écrit.

Convaincus que sa relation avec Kevin ne durera pas à cause de leurs multiples séparations et coups bas dans «Les Marseillais», sur W9, de nombreux internautes l'ont aussitôt taclée. «C'est une honte!», lui a balancé l'un d'eux. «Qui est le père? Telle est la question», a renchéri un autre. Ou encore: «Pitoyable en fait, deux immatures qui ont un gamin, pauvre gosse!».

Décollement du placenta

Ces piques n'ont toutefois pas empêché la Française de 22 ans, actuellement dans «Les Marseillais: Asian Tour», de raconter en détails les péripéties de sa première grossesse sur Snapchat: «On a su mi-janvier 2019 que j'étais enceinte de quinze jours. Et quinze jours après, j'ai eu un petit décollement du placenta, donc on était trop angoissés. On pensait que c'était le drame. On est allés aux urgences, on est passés par des moments compliqués, on a eu trop peur. Finalement, on nous a expliqué que c'était un petit décollement du placenta et que je ne devais pas bouger du tout pendant trois semaines».

L'ex-copine de Julien Bert trouve aussi «bizarre» de vivre avec un petit être à l'intérieur d'elle. «En plus, moi je suis trop stressée. Je stresse de tout, je me demande s'il est encore là, j'angoisse. Tellement j'angoisse, j'ai acheté un truc pour écouter le cœur de mon bébé. Je l'écoute le matin et le soir», raconte-t-elle encore. Pour le moment, le couple ne désire pas connaître le sexe de leur futur enfant.

(L'essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laura le 26.04.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le genre le couple en carton qui se déchire à coup de tromperies et disputes. Après 15 séparations ils espèrent peut être qu'un bébé arrangera les choses ... mouai ! Et qui trinque quand les parents se déchirent ?? Le gosse !

  • Marion le 25.04.2019 22:16 Report dénoncer ce commentaire

    Visiblement la mode actuel est de faire des bébés pour instagram. Le monde va bien.

Les derniers commentaires

  • Laura le 26.04.2019 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le genre le couple en carton qui se déchire à coup de tromperies et disputes. Après 15 séparations ils espèrent peut être qu'un bébé arrangera les choses ... mouai ! Et qui trinque quand les parents se déchirent ?? Le gosse !

  • Marion le 25.04.2019 22:16 Report dénoncer ce commentaire

    Visiblement la mode actuel est de faire des bébés pour instagram. Le monde va bien.