Nicole Scherzinger

25 octobre 2021 16:46; Act: 25.10.2021 16:58 Print

«La séduire? Je me suis dit qu'elle était inatteignable»

L’ex-rugbyman Thom Evans est aux anges depuis qu’il partage la vie de la star. Il a l’impression d’avoir «gagné le jackpot».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis près de deux ans, Thom Evans, le chéri de Nicole Scherzinger, vit un rêve éveillé. Pour la première fois, l’ex-rugbyman de 36 ans s’est exprimé sur sa relation avec la chanteuse des Pussycat Dolls qu’il a rencontrée en 2019, dans «The X Factor». Sur le plateau de l’émission britannique, où l’Américaine était jurée, l’Écossais concourait au sein d’un groupe de joueurs de rugby qui chantaient. Après son passage, Thom est allé voir Nicole, 43 ans, dans sa loge pour la remercier de ne pas avoir éliminé son boys band. Et l’attraction entre eux a été immédiate.

«Je n’ai jamais pensé séduire Nicole car cela n’aurait pas été professionnel. Et elle est tellement adorable et incroyable à tous les niveaux. Je me suis juste dit qu’elle était inatteignable pour moi», confie-t-il au Sun. Malgré tout, le sportif s’était demandé comment faire pour revoir la star.

«On s’amuse tellement ensemble»

«Avec Nicole, je me suis dit que la contacter par messages privés sur les réseaux ne serait pas la chose à faire. Si je l’avais fait, j’aurais été rejeté et cela aurait été très gênant.» Par chance, les deux ont eu l’opportunité de se revoir assez rapidement. «Je suis si content que cela se soit passé naturellement. C’était juste un premier rendez-vous et cela a été très agréable de la connaître de cette manière», se souvient-il.

Depuis qu’il roucoule avec l’ancienne compagne de Lewis Hamilton, Thom, qui compte parmi ses ex Kelly Brook, est aux anges. «Elle est si facile à vivre et on s’amuse tellement ensemble. J’ai gagné le jackpot, se réjouit-il. On dit souvent que lorsque vous tombez sur la bonne personne, vous le savez. Pour ma part, je n’avais encore jamais ressenti cela. Mais dès mes premiers jours avec Nicole, tout a été génial et cela ne s’est jamais arrêté.»

(L'essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • maldini le 25.10.2021 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha!ha! Nicole!

  • Cibo le 25.10.2021 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Qu’est ce que c'est naz...

  • greg le 26.10.2021 04:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vrai que pour un rugbyman c'est compliqué... non mais le dollar paie tout

Les derniers commentaires

  • Gaë le 26.10.2021 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inatteignable ?? T’as des beaux abdos, une belle gueule, une notoriété et un peu d’oseille… Ce genre de femmes est totalement atteignable avec ces critères remplis ! Bon, elle a certainement dû revoir un peu à la baisse son budget après Hamilton mais ça doit encore aller… Elle tapera plus haut pour le prochain dans quelques mois histoire de se mettre à l’abri quand elle aura passé l’âge limite

  • greg le 26.10.2021 04:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vrai que pour un rugbyman c'est compliqué... non mais le dollar paie tout

  • Clement le 26.10.2021 02:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle a mal vieillie , comme toutes les femmes

  • Sepp le 25.10.2021 21:29 Report dénoncer ce commentaire

    200 jours de sport. 100 jours de vacances. 65 jours de travail.

  • Aris le 25.10.2021 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les hommes qui réussissent n'ont pas besoin d'une femme il a besoin de femmes différentes