Emilie Fiorelli

23 juin 2020 17:09; Act: 23.06.2020 17:11 Print

La starlette de la téléréalité séparée de M’Baye Niang?

Emilie Fiorelli, enceinte de son deuxième enfant, a posté un message étrange laissant croire qu’elle a quitté son mec.

storybild

Parents d’une petite Louna, 2 ans, Emilie Fiorelli et le footballeur M’Baye Niang attendent un deuxième enfant. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Les choses ne semblent pas aller pour le mieux dans la vie d’Emilie Fiorelli. La gagnante de «Secret Story 9», enceinte de son deuxième enfant, a en effet posté un message troublant sur Instagram, lundi 22 juin 2020.

Et celui-ci laisse sous-entendre que sa relation avec son compagnon, M’Baye Niang, père de sa petite Louna âgée de 2 ans, serait terminée. «Depuis plus d’une semaine, je me suis absentée des réseaux. J’avais besoin de me couper de tout. Je traverse une période qui est assez difficile. Je n’étalerai pas les raisons pour ne pas reproduire les erreurs que j’ai déjà pu commettre par le passé», a écrit la Française de 30 ans.

«L’alcool et la polygamie ne font pas partie de ma vie »

«Tout ce que je peux vous dire c’est que ce qui ne tue pas rend plus fort et je sais que je me relèverai plus forte de cette dure période. Merci à toutes les personnes qui m’ont envoyé des messages. Vous vous inquiétez, ça me touche beaucoup et me prouve que je peux être sincèrement aimée.» De son côté, le footballeur français de 25 ans a supprimé presque toutes les photos d’Emilie qu’il avait publiées sur sa page Instagram.

Ce n’est pas la première fois que le couple connaît des difficultés. En 2018, alors qu’ils venaient d’accueillir leur premier enfant, les deux jeunes parents se séparaient une première fois. La starlette de téléréalité l’avait annoncé sur les réseaux sociaux, tout en condamnant son homme: «J’ai enfin pris la décision de quitter définitivement M’Baye. J’ai eu encore l’espoir une dernière fois qu’il change, mais personne ne change.»

Et la jeune femme de balancer: «L’alcool, les milieux malsains et la polygamie ne font pas partie de ma vie et de mes goûts.» Quelques mois après ce message, Emilie et le père de sa fille avaient décidé de se rabibocher pour se donner une nouvelle chance…

(L'essentiel/lja)