À Londres

01 juillet 2021 07:12; Act: 01.07.2021 07:53 Print

Lady Di aurait fêté ses 60 ans ce jeudi

Réconciliation ou guerre froide? Les princes Harry et William inaugurent, jeudi, une statue en hommage à leur mère Lady Di, dans les jardins du Palais de Kensington.

storybild

L'enjeu de la cérémonie est de savoir si les retrouvailles des deux frères peuvent apaiser la crise provoquée par la sortie fracassante de Harry de son rôle au sein de la famille royale. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Réconciliation ou guerre froide? Les princes Harry et William inaugurent ensemble jeudi une statue en hommage à leur mère Lady Di, dans les jardins du Palais londonien de Kensington et en petit comité, occasion de tester leur relation. La princesse de Galles, née Diana Spencer, et décédée dans un accident de voiture à Paris en 1997, aurait eu 60 ans jeudi. La statue, réalisée par Ian Rank-Broadley, sera dévoilée dans le «jardin enfoui» de Kensington, son ancienne résidence et celle de son fils William, héritier de la couronne, en présence - Covid-19 oblige - d'une trentaine de personnes seulement, dont des membres de la famille Spencer.

Le prince Charles, qu'elle avait épousé il y aura 40 ans ce 29 juillet et dont elle a divorcé en 1996, ne devrait pas participer à la cérémonie, selon un de ses proches cité par le Sunday Times, pour ne pas «réveiller d'anciennes blessures».

Apaiser la crise?

Plus de 24 ans après sa mort, le mythe de Lady Di perdure: sa voiture a été vendue aux enchères pour quelque 60 000 euros à un musée d'Amérique du Sud cette semaine, elle passe toujours pour une icône de la mode et ses robes font régulièrement l'objet d'expositions au Royaume-Uni - un phénomène entretenu par la série «The Crown».

Mais plus que l'hommage à la princesse, l'enjeu de la cérémonie est de savoir si les retrouvailles des deux frères peuvent apaiser la crise provoquée par la sortie fracassante de Harry de son rôle au sein de la famille royale, et la retentissante interview donnée avec son épouse Meghan Markle à la star des écrans américains Oprah Winfrey, diffusée en mars.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léon le 01.07.2021 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    Rien à foutre

  • Jeff le 01.07.2021 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    et Georges Sand aurait eu 217 ans... et plus proche, joyeux anniversaire Mia Malkova! A toute chose égale, la photo de famille n'est pas la plus adéquate comme ça partait en sucette!

  • bonsens le 01.07.2021 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et de Funès aurait fêté ses 130 ans!

Les derniers commentaires

  • Léon le 01.07.2021 18:36 Report dénoncer ce commentaire

    Rien à foutre

  • bonsens le 01.07.2021 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et de Funès aurait fêté ses 130 ans!

  • plus que marre le 01.07.2021 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    laisser les tranquille est ce trop demandé si chacun.balayerais devant sa porte ils auraient assez a se ctitiquer eux même

  • Jeff le 01.07.2021 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    et Georges Sand aurait eu 217 ans... et plus proche, joyeux anniversaire Mia Malkova! A toute chose égale, la photo de famille n'est pas la plus adéquate comme ça partait en sucette!

  • Et voilou voili voila voici le 01.07.2021 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'habitude ils vont faire les beaux pour sauver les apparences devant la presse puis se refaire la tronche dès que ce sera fini