Famille royale britannique

22 mars 2019 07:58; Act: 22.03.2019 11:05 Print

Le prince Charles à Cuba, une visite royale inédite

Le prince Charles et son épouse Camilla débutent ce dimanche, à Cuba, la toute première visite officielle d'un membre de la famille royale britannique sur l'île des Caraïbes.

storybild

Le prince Charles et son épouse Camilla. (photo: AFP/Victoria Jones)

Sur ce sujet
Une faute?

Le prince Charles et son épouse Camilla entament dimanche, à Cuba, la toute première visite officielle d'un membre de la famille royale britannique sur l'île, au moment où cette dernière, confrontée à un durcissement des sanctions américaines, a soif d'investissements étrangers. Le couple arrivera à La Havane vers 17h (22h au Luxembourg), dans le cadre de leur tournée dans les Caraïbes, et restera dans la capitale jusqu'à mercredi, avant de prendre la direction des îles Caïmans.

«C'est important symboliquement, car aucun membre de la famille royale ne s'est rendu à Cuba depuis la révolution de 1959» menée par Fidel Castro (1926-2016), explique à l'AFP Paul Webster Hare, ex-ambassadeur britannique et professeur à l'université de Boston. Auparavant, «le duc de Windsor (était venu) en visite privée au milieu des années 1950». Et «les visites royales sont utilisées comme faisant partie de la diplomatie dans le système britannique: c'est une façon utile d'envoyer des messages, de prendre des contacts et de progresser dans des négociations diplomatiques», assure-t-il. Quel message veut donc envoyer Londres à La Havane?

La question des droits de l'homme pas évoquée en public

En annonçant le voyage, Clarence House, résidence officielle du prince Charles, avait indiqué que cette escale sur l'île socialiste, «à la demande du gouvernement britannique», devait permettre de «mettre en valeur (leurs) relations bilatérales grandissantes» et leurs «liens culturels». La visite «fait partie de notre rapprochement de longue date avec Cuba», avait souligné un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères, faisant état d'un «dialogue ouvert et franc sur les problèmes qui nous divisent comme les droits de l'homme».

Charles et Camilla seront lundi les invités d'honneur d'un dîner officiel offert par le président Miguel Diaz-Canel, qui a succédé en avril 2018 à Raul Castro. Aucune entrevue n'est prévue avec ce dernier, actuel premier secrétaire du parti communiste cubain. Si le prince peut évoquer en privé, avec le président, la question des droits de l'homme ou la crise politique au Venezuela, principal allié de Cuba, «je doute que ce soit approprié pour lui de faire une déclaration publique de cette nature, car il n'est pas une figure politique en ce sens», souligne Chris Bennett, directeur général de la société de conseils en investissements Caribbean Council.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Citoyen54 le 22.03.2019 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Il sonde le terrain pour avoir une idée où aller après le Brexit

  • ladeux le 22.03.2019 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    petit détour histoire de faire le plein de cigares

Les derniers commentaires

  • ladeux le 22.03.2019 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    petit détour histoire de faire le plein de cigares

  • Citoyen54 le 22.03.2019 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Il sonde le terrain pour avoir une idée où aller après le Brexit