Thomas Markle

01 septembre 2019 12:47; Act: 02.09.2019 14:19 Print

«Les propos de Meghan sont offensants»

Le père de Meghan Markle critique le fait d'être écarté de la vie de sa fille, depuis qu'elle fait partie de la famille royale d'Angleterre.

storybild

«Il n'y a jamais eu de problème entre Meghan et moi jusqu'à récemment», a déclaréThomas Markle. (photo: AFP/Chris Allerton)

Sur ce sujet
Une faute?

Thomas Markle, qui est brouillé avec sa fille Meghan Markle, l'épouse du prince Harry, a critiqué le fait d'être devenu un «fantôme» dans la vie de Meghan, tout en l'accusant de dire des «mensonges» sur la façon dont elle a financé ses études universitaires.

L'homme de 75 ans, qui vit au Mexique, a déclaré dans une interview à un quotidien britannique publiée dimanche qu'il n'avait plus entendu parler de la duchesse de Sussex ou de son mari, le prince Harry, depuis qu'il n'a pas pu assister à leur mariage en mai 2018. Thomas Markle a indiqué au Daily Mail qu'il avait espéré en vain recevoir une photo de son petit-fils Archie, le premier enfant de Harry et Meghan, né le 6 mai. «Il n'y a jamais eu de problème entre Meghan et moi jusqu'à récemment», a estimé Thomas Markle, qui n'avait pas pu conduire sa fille à l'autel du château de Windsor, en raison de problèmes cardiaques.

«Je l'aime beaucoup»

Avant l'annonce de son absence, le septuagénaire avait été au cœur d'une polémique née de la publication de photos posées le montrant en train de se préparer pour le mariage alors même qu'il se plaignait de l'intrusion de la presse.

«Je suis resté silencieux parce que Meghan était enceinte d'Archie mais je m'exprime aujourd'hui parce qu'eux et leurs Relations Publiques continuent de m'évincer de sa vie», a-t-il ajouté. «Parfois, j'ai le sentiment que les gens pensent que je n'aime pas ma fille. Je l'aime beaucoup. Je ne voudrais rien de plus que mettre une photo d'Archie dans un cadre».

Thomas Markle a ajouté qu'il était «déçu» de ne pas avoir vu son petit-fils Archie. Il a ajouté qu'il avait fait des efforts pour se réconcilier avec Meghan, jusqu'à présent en vain. «Je lui ai transmis une carte par l'intermédiaire de son conseiller financier à Los Angeles, mais je n'ai pas eu de retour», a-t-il indiqué. «Je n'ai aucune idée si elle l'a eue».

Dans l'interview au quotidien britannique, Thomas Markle a aussi nié les déclarations de Meghan lors d'une visite royale aux Fidji, en octobre 2018, où elle avait évoqué ses propres difficultés à financer ses études universitaires aux États-Unis.

«Je suis désolé mais c'est complètement faux. J'ai payé chaque centime de ses frais de scolarité et j'ai des relevés bancaires pour le prouver», a-t-il déclaré. «Je suis fatigué de ses mensonges. Je suis fatigué d'être calomnié et exclu de leurs vies. J'ai toujours assumé mes responsabilités en tant que père. Les propos de Meghan sont offensants».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Lisa le 02.09.2019 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    laissez les tranquille!!!!

Les derniers commentaires

  • Lisa le 02.09.2019 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    laissez les tranquille!!!!