Reconversion

10 mai 2012 11:28; Act: 10.05.2012 15:48 Print

Mallaury Nataf se lance dans la musique

Après ses nombreux déboires, l'ex-héroïne du «Miel et les Abeilles» a l'air d'aller mieux. Elle a le projet d'enregistrer un disque plutôt rock.

Sur ce sujet

Mallaury Nataf, qui a récemment fait la Une de nombreux journaux suite à ses problèmes financiers, se montre à présent plus sereine. «Les choses sont en train de se redresser. C’est un peu long. Il faut être patient, mais grâce à mon passage dans les médias, ça s’améliore on va dire», a déclaré la comédienne de 40 ans à Public.

Et par chance, la vie sentimentale de la Française s'est aussi améliorée: «J’ai retrouvé le père de mon fils déjà alors que la relation était cassée. On s’achemine vers un mariage. Ça c’est un miracle!»

Elle se bat pour ses enfants

Cependant, Mallaury, qui se déclarait SDF depuis mars 2011, n'a pas encore fini de se battre pour vivre auprès de ses enfants. «Mon petit de trois ans cela fait trois mois qu’il est placé dans une structure étatique, dans un foyer. Ça a l’air de s’acheminer vers une résolution dans le bon sens, mais je n’ai pas de certitudes encore. Et quant à mes deux aînés, il faut que j’ai un cinq pièces pour pouvoir attaquer ce dossier et je n’en suis pas là. Ça redémarre doucement».

Mais l’ex-héroïne du sitcom «Le Miel et les Abeilles» retrouve le sourire quand elle évoque son nouveau challenge professionnel. «Mon projet est un projet musical. Ce sera du rock. Mais un rock fusion, électro, hip hop, jazz, mais il y aura quand même des guitares».

(L'essentiel Online/Ludovic Jaccard)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).