Succession Hallyday

22 mars 2018 18:15; Act: 22.03.2018 18:27 Print

«Mamie Rock» pourrait se retrouver face à la justice

La grand-mère de Laeticia Hallyday aurait commis un acte illégal en devenant un «prête-nom» pour des sociétés qui géraient les finances de Johnny.

storybild

S'il est prouvé que la grand-mère de Laeticia n'est pas la véritable gestionnaire des sociétés, elle pourrait être poursuivie.

Sur ce sujet
Une faute?

Nouveau rebondissement dans la polémique autour de l'héritage de Johnny Hallyday. Gérante de plusieurs sociétés du défunt chanteur, Elyette Boudou, grand-mère de Laeticia Hallyday surnommée Mamie Rock, a récemment confié à Midi Libre qu'elle n'avait pas touché d'argent pour cette activité.

«J'ai été là parce qu'on me l'a demandé, pour rendre service, mais je n'ai jamais encaissé vingt sous!» avait-elle assuré, avant d'ajouter: «Ils voulaient quelqu'un pour un prête-nom, ils savaient que moi je ne touche­rais jamais vingt sous. N'importe qui qu'ils mettent, ils auraient pu se servir aux sociétés (sic), moi ce n'était pas le cas.» Or, le terme «prête-nom», qui signifie une personne de l'ombre ou «homme de paille», est loin d'être d'anodin.

D'après l'avocate Sylvie Noacho­vitch qui s'est exprimée dans l'émission «Héri­tage de Johnny, la guerre des clans», diffusée mercredi 21 mars 2018, sur C8, Mamie Rock risquerait gros suite à sa révélation. «Je n'ose croire qu'on utilise le nom de la grand-mère comme prête-nom, parce que c'est juridiquement illégal, a déclaré la femme de loi. Il faut le savoir! S'il est prouvé que cette grand-mère n'est pas la véritable gestionnaire des sociétés, elle pourrait être poursuivie.» Affaire à suivre...

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffff le 22.03.2018 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    Cette saga vient à point pour mettre un peu de vie dans notre morosité de tous les jours.

  • Bernadette Chirac le 23.03.2018 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien votre concept de dernière volonté.

  • fabilux le 23.03.2018 10:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Johnny, il avait tellement peur d'être seul qu'il a tout accepté de sa femme . Elle avait bien changé la soi-disant jolie petite femme . Mais bon, laissons les morts reposer en paix, ce qui ne sera pas le cas pour Johnny !! Ah argent, quand tu nous tiens!! triste situation mais pas très honnête, je trouve .

Les derniers commentaires

  • nimp54 le 23.03.2018 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    Comme disait un certains Jacques 'chez ces gens là ... on compte'. Mais je pense que Laura est la principale instigatrice de ce scandale.

  • Grand Maître le 23.03.2018 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grosse vérification sur ces gens...Après on verra.

  • fabilux le 23.03.2018 10:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Johnny, il avait tellement peur d'être seul qu'il a tout accepté de sa femme . Elle avait bien changé la soi-disant jolie petite femme . Mais bon, laissons les morts reposer en paix, ce qui ne sera pas le cas pour Johnny !! Ah argent, quand tu nous tiens!! triste situation mais pas très honnête, je trouve .

  • lulu le 23.03.2018 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Poudre aux yeux ! Histoire sans intérêt. Laissez les morts où ils sont....

  • Bernadette Chirac le 23.03.2018 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien votre concept de dernière volonté.