Jeune humoriste

11 décembre 2019 19:24; Act: 11.12.2019 19:31 Print

Max Boublil a «toujours 15 ans» dans sa tête

À l'affiche du film «Play», qui retrace sa jeunesse, le comédien et humoriste français Max Boublil n'a pas l'intention de vieillir. Il raconte son projet original.

Sur ce sujet
Une faute?

Max Boublil revient au cinéma dans le film «Play», inspiré de sa vie. On y découvre le comédien français de 40 ans dans les moments forts de son adolescence jusqu'à l'âge adulte. Un long métrage à la fois drôle et émouvant.

Pourquoi avoir eu envie de jouer dans ce film hors du commun?

Avec Anthony Marciano, le réalisateur, on s'est rendu compte que les années 1990-2000, durant lesquelles on a grandis, nous avaient marqués. On avait envie de les revivre, c'est pour cela que l'on a eu l'idée de ce format. Le spectateur est à la place de la caméra et il est donc complètement immergé dans l'histoire.

Ce film est-il donc vraiment inspiré de votre vie?

Oui, à 100%. Avec Anthony, on y a mis des choses qui nous sont arrivées. Comme par exemple mon premier jour de conduite, après avoir eu mon permis où je me suis fait agresser par un mec, parce que je lui avait fait une queue de poisson. On a fait des listes de situations qui nous sont arrivées et on les a mises en commun. C'est comme ça qu'on a commencé à écrire ce film.

Revivre votre jeunesse pour ce film, cela vous-a-t-il bouleversé?

Oui, parce que c'est une forme de témoignage que je pourrai montrer à mes enfants. C'est un film que je pourrai aussi revoir quand j'aurai envie de me replonger dans ce passé. C'est étonnant, parce que l'on pensait faire un film assez personnel. Mais les gens qui l'ont vu nous disent qu'ils ont l'impression que l'on parle de leur vie aussi. On est donc très heureux de ça.

On y retrouve Alain Chabat, qui incarne votre père. Vous aviez déjà collaboré avec lui.

Oui, pour Anthony et moi, Alain est le meilleur comédien qui soit. On était ravis qu'il collabore de nouveau avec nous. C'est aussi une histoire d'amitié. On la fait rajeunir dans le film, grâce au maquillage et aux éclairages. On voulait le revoir avec son look à l'époque des Nuls. C'était super.

Vous avez 40 ans, mais quel âge avez-vous dans votre tête?

Dans ma tête, j'ai toujours 15 ans. Je suis resté bloqué à cet âge-là. Il est vrai qu'aujourd'hui je suis papa, j'ai deux petites filles. Malgré tout, je ne vois pas trop de différences avec ma vie d'avant. Mais je suis sûr qu'à un moment donné, ça va me tomber d'un coup sur le coin de la gueule et je vais avoir l'air d'un vieux! (rire)

Le fait de vieillir vous fait-il peur?

J'ai mis du temps à assumer de sortir de l'adolescence. Sur scène, j'ai mis du temps à parler du fait que j'étais marié et papa. Maintenant, ce sont des choses que j'assume complètement. Je commence donc à accepter mon âge. Après, il faudrait demander à mes copains, mon entourage, pour savoir s'ils trouvent que j'ai mûri. Je n'en suis pas sûr. Je suis toujours choqué quand des jeunes m'appellent monsieur. Il y a une phrase qui me fait très mal, c'est quand ils me disent: «Monsieur, vous avez bercé mon enfance.»

Avez-vous toujours voulu jouer la comédie?

Oui depuis très jeune. J'étais un garçon plutôt réservé durant mon adolescence et je me suis rendu compte que l'humour était comme une arme pour se faire remarquer ou pour que les autres nous accordent de l'importance. Je me suis donc toujours servi de ça. Et encore aujourd'hui, je m'en sers. C'est un truc que j'ai forgé. Je n'avais pas beaucoup d'atouts quand j'étais ado. Je n'étais pas doué en sport. J'ai donc misé sur l'humour et aujourd'hui, cela fait partie de mon ADN. J'ai toujours aimé faire rire les autres.

Auriez-vous pu exercer un autre métier?

Non. Je me serais peut-être intéressé à d'autres métiers, mais comme je prenais tout en dérision, j'aurai eu du mal à faire autre chose que comédien. Je me serais de toute façon dirigé dans une profession artistique, parce que je n'aurais pas pu rester dans un bureau toute la journée.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • J'ai pas shazam le 12.12.2019 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi la musique ?

  • Le Congolais le 11.12.2019 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais.Gentil, simple à piger.Bien dans l'air du temps.

  • vrai travailleur le 12.12.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon j’ai tenu 46 secondes ... encore un bon film entre « copains de la même bande » finance par les fonds publics ...

Les derniers commentaires

  • vrai travailleur le 12.12.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon j’ai tenu 46 secondes ... encore un bon film entre « copains de la même bande » finance par les fonds publics ...

  • J'ai pas shazam le 12.12.2019 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi la musique ?

  • Le Congolais le 11.12.2019 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais.Gentil, simple à piger.Bien dans l'air du temps.