Duchesse enceinte

21 octobre 2018 12:12; Act: 22.10.2018 14:36 Print

Meghan lève le pied sur ses engagements

Du fait de sa grossesse, la femme du prince Harry ne participe pas à tous les événements prévus dans le cadre de la tournée du couple dans le Pacifique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Meghan, qui attend un enfant pour le printemps avec le prince Harry, va lever un peu le pied sur ses engagements avant de poursuivre la tournée royale dans le Pacifique aux îles Fidji, Tonga et en Nouvelle-Zélande, a annoncé dimanche, le palais de Kensington. Depuis leur arrivée en Australie, lundi, le programme du prince Harry et de l'ancienne star de la série américaine «Suits» est ultra chargé, entre visites à Sydney, Melbourne et Dubbo, dans l'arrière-pays, et l'inauguration des Invictus Games pour les invalides et blessés de guerre.

«Après un programme bien rempli, le duc et la duchesse ont décidé d'alléger légèrement l'agenda de la duchesse pendant les deux prochains jours, avant la dernière semaine et demie de leur tournée», a dit le palais, dans un communiqué. Peu après leur arrivée dans l'île-continent, le palais avait annoncé que Harry, 34 ans, et Meghan, 37 ans, attendaient un bébé pour le printemps 2019.

Alors que l'inauguration des Invictus Games avait due être repoussée samedi soir du fait d'un orage, la duchesse de Sussex n'a pas participé à une remise de médailles à des cyclistes, dimanche. «Elle se repose à la maison», a répondu selon la chaîne publique ABC le prince Harry à un spectateur qui lui demandait où était son épouse. Meghan a en revanche rejoint son mari pour un déjeuner avec le Premier ministre Scott Morrison, avant d'assister à une épreuve de voile dans la baie de Sydney. Lundi, le couple se rendra dans l'île Fraser, île du Queensland inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, mais l'ancienne actrice ne prendra pas part au programme prévu. La tournée royale prendra fin le 31 octobre, en Nouvelle-Zélande.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Charnelle le 21.10.2018 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    ah elle a de la chance parce que celles qui bossent n'ont pas cette chance de pouvoir lever le pied

Les derniers commentaires

  • Charnelle le 21.10.2018 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    ah elle a de la chance parce que celles qui bossent n'ont pas cette chance de pouvoir lever le pied