États-Unis

12 juillet 2017 15:05; Act: 12.07.2017 15:49 Print

Melissa Rauch évoque sa lutte pour avoir un bébé

L'actrice a annoncé attendre un heureux événement. Comblée de joie, elle reste néanmoins anxieuse. Elle a en effet fait une fausse couche par le passé.

storybild

L'actrice avait joué une femme enceinte dans la saison 10 de la série «The Big Bang Theory». (photo: Instagram)

Sur ce sujet

«Voilà le seul commentaire autour de ma grossesse qui ne me fait pas me sentir comme un imposteur: Melissa attend son premier enfant. Elle est extrêmement heureuse, mais, pour être honnête, vu qu'elle a fait une fausse couche la dernière fois qu'elle était enceinte, elle est assez terrifiée en ce moment que cela arrive à nouveau». C'est avec ces mots que Melissa Rauch a annoncé attendre un bébé pour l'automne 2017 dans «Glamour».

Celle qui incarne le Dr. Bernadette Rostenkowski-Wolowitz dans la série «The Big Bang Theory», a admis être si angoissée qu'elle aurait préféré garder cette information secrète jusqu'à ce que son enfant entre à l'université. L'Américaine de 37 ans sait néanmoins qu'elle ne peut pas cacher l'heureux événement plus longtemps et ne veut surtout pas que quelqu'un d'autre l'annonce à sa place.

Compassion pour ceux qui sont dans le même bateau

Mais la comédienne voulait également faire part des difficultés que son mari et elle ont connues pour avoir cet enfant. «Pendant que je faisais le deuil de la perte de mon bébé et que je luttais contre mes problèmes de fertilité, chaque heureuse annonce de grossesse était comme un petit coup de poignard dans le cœur. Même si j'étais contente pour les futurs parents», a-t-elle confié.

Avant de rendre sa grossesse publique, Melissa a pensé à celles qui, comme elle, souffrent de ne pas réussir à avoir de bébés facilement. «Cela me paraissait fallacieux de ne pas partager le combat que j'ai mené pour en arriver là». Elle espère que le fait de parler des problèmes de fertilité réduira la stigmatisation dont certaines malheureuses font les frais. «Peut-être qu'en rendant les gens conscients de cela, les femmes qui font face à ces obstacles n'auront plus le sentiment d'être frappées en plein utérus par des personnes bien intentionnées», a-t-elle glissé.

(L'essentiel/and)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carina le 12.07.2017 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations à elle d'avoir tenu bon. Eh oui, ses réflexions sont tout à fait celles des couples qui galèrent. Courage aux autres couples (1 couple sur 7 !), ne lâchez rien et je croise fort fort les doigts que vous ayez une bonne nouvelle et teniez votre bout en bonne santé dans les bras

Les derniers commentaires

  • Carina le 12.07.2017 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations à elle d'avoir tenu bon. Eh oui, ses réflexions sont tout à fait celles des couples qui galèrent. Courage aux autres couples (1 couple sur 7 !), ne lâchez rien et je croise fort fort les doigts que vous ayez une bonne nouvelle et teniez votre bout en bonne santé dans les bras