Louis Tomlinson

21 juillet 2017 09:10; Act: 21.07.2017 09:12 Print

«Mes amis n'y connaissent rien en musique et mode»

Le chanteur réussi à garder les pieds sur terre grâce à ses copains d'enfance qui ne s'intéressent pas aux strass et aux paillettes.

storybild

Le chanteur aime l'authenticité des habitants de sa ville. (photo: Instagram)

Sur ce sujet

Dans les One Direction, il n'était pas le chanteur le plus populaire, dans l'ombre de Harry Styles ou de Zayn Malik. Ce qui convenait parfaitement à Louis Tomlinson. Enfant de Doncaster, petite ville britannique de 68 000 habitants, le chanteur de 25 ans n'a jamais été nourri par un besoin de gloire. Quand il veut souffler ou qu'il cherche à se retirer du strass et des paillettes, le Britannique retourne voir ses amis d'enfance là où ils ont grandi.

«Oui, Doncaster est à l'opposé du showbusiness», a-t-il admis lors d'une interview pour Noisey. Ses copains lui permettent de garder les pieds sur terre et de rester humble, mais aussi de prendre du recul par rapport à sa carrière et à son image. «Je traite souvent cela comme une sorte de marketing, a-t-il commenté. Je me demande comment mes amis de Doncaster, qui ne connaissent rien à la musique ni à la mode, interprètent tel look, telle chanson ou n'importe quoi d'autre. J'aime imaginer que si je porte un horrible survêtement, ils m'en parleront tous sur WhatsApp.» Louis apprécie que ses potes ne fassent pas dans la langue de bois.

Si le chanteur accepte sa notoriété, il sait qu'il n'est pas aussi fasciné par cet univers que d'autres artistes. «Je me sens comme la personne la moins star dans un environnement de stars.»

Dans les teasers pour son single «Back To You» en featuring avec Bebe Rexha, qui sort le 21 juillet 2017, le Britannique mêle son quotidien au Royaume-Uni avec le glamour des paysages californiens.

July 21st Une publication partagée par Louis Tomlinson (@louist91) le 6 Juil. 2017 à 15h21 PDT

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.