«Leaving Neverland»

05 mars 2019 18:32; Act: 06.03.2019 12:13 Print

Michael Jackson aurait «épousé» un enfant

James Safechuck affirme dans le documentaire «Leaving Neverland», que le roi de la pop aurait organisé une fausse cérémonie de mariage entre eux, lorsqu'il avait dix ans.

storybild

Michael Jackson en 2005, au tribunal de Santa Barbara, qui l'a acquitté de dix chefs d'inculpation pour lesquels il était jugé, notamment ceux d'attouchements sexuels sur mineur. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Leaving Neverland», un documentaire de quatre heures réalisé par le Britannique Dan Reed, a terni un peu plus la réputation de Jackson, présenté comme un prédateur sexuel au grand dam de sa famille. Il a été diffusé en deux parties, dimanche et lundi, aux États-Unis. Ce document est centré sur James Safechuck, aujourd'hui âgé de 41 ans, et Wade Robson, 36 ans, qui racontent comment le chanteur les aurait violés de façon répétée.

En outre, James Safeschuck évoque également une «fausse cérémonie de mariage» que le roi de la pop aurait organisée entre eux dans sa chambre. «Nous avions écrit des vœux, pour dire que nous serions liés pour toujours. C'était agréable. Et la bague est jolie», raconte l'homme, aujourd'hui âgé de 37 ans. «Elle a une rangée de diamants, un petit anneau d'or, explique-t-il. C'est une alliance. C'est difficile de se souvenir de ce moment».

«Il me donnait des bijoux en échange d'actes sexuels»

«J'aimais beaucoup les bijoux et il me donnait des bijoux en échange d'actes sexuels. (...) Nous allions les acheter dans des bijouteries, et on racontait que c'était pour quelqu'un d'autre, pour une femme. On disait que ma petite main avait la même taille que celle de la femme à qui elle était destinée», se souvient-il. Au delà de ce prétendu faux mariage, ce n'est pas la première fois que Michael Jackson est accusé de pédophilie. Le chanteur avait été acquitté en 2005 pour des abus sur un mineur. Avant le procès de 2005, un adolescent de 13 ans avait porté plainte en 1993 contre lui pour attouchements. L'affaire s'était réglée à l'amiable contre 15 millions de dollars (13,2 millions d'euros).

Mais le format du documentaire, avec de longs témoignages précis en caméra, qui se corroborent l'un l'autre, éclaire l'artiste sous une lumière plus crue que jamais. Les héritiers de Michael Jackson ont réfuté les allégations du documentaire et saisi la justice pour réclamer à HBO 100 millions de dollars (88,5 millions d'euros) au titre de ce qu'ils qualifient d'«assassinat posthume». «Puisque mon oncle n'est plus là pour se défendre lui-même, la crédibilité des accusateurs est importante. Et Wade et James n'en ont aucune», a tweeté le neveu de la pop star, Taj Jackson, après la diffusion de la première partie de «Leaving Nerverland». En France, le documentaire sera diffusé le 21 mars prochain, à 21h, sur M6.

La bande-annonce de «Leaving Neverland»:

(L'essentiel avec afp)