États-Unis

26 novembre 2019 20:20; Act: 27.11.2019 12:25 Print

Moins de nu et plus de politique pour Kim

À l'approche de 2020, Kim Kardashian a fait le bilan de la dernière décennie qui l'a vue devenir une icône.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'Américaine est devenue une incontournable de la planète people et même au-delà. La star de téléréalité aux 152 millions d'abonnés sur Instagram, devenue businesswoman à succès, a fait son bilan d'une décennie sous les projecteurs pour «The Cut». À l'approche de la quarantaine, Kim Karadshian a avoué avoir, par exemple, revu sa politique sur le Net.

«Les remarques de mon mari (NDLR: Kanye West) sur mon hypersexualisation m'ont fait réfléchir. J'ai réalisé que je ne pouvais plus dérouler mon fil Instagram devant mes enfants sans tomber constamment sur des photos de moi nues», a raconté Kardashian, 39 ans, mère de quatre bambins. Elle a concédé que sa nudité avait participé à sa notoriété, sans pour autant le regretter: «Mais aujourd'hui, je ne peux pas aller à la Maison blanche un jour et prendre un selfie sexy en bikini le lendemain. Je ne ressens plus le besoin de poster ça. J'évolue».

L'engagement de Kim, qui entend devenir avocate, pour les prisonniers Noirs a aussi été évoqué. «C'est parce que je suis mère d'enfants afro-américains. La race joue un grand rôle dans notre système judiciaire. Un tiers des hommes Noirs seront emprisonnés une fois dans leur vie. Je veux que mes enfants jouissent d'un traitement équitable», a martelé Kim, qui a glissé qu'elle se verrait bien occuper un poste de «conseillère» à la Maison -Blanche.

(L'essentiel/fec)