EnjoyPhoenix

18 octobre 2020 21:12; Act: 19.10.2020 12:30 Print

«On m'a bien entendu traitée de p***, de s*****»

La youtubeuse EnjoyPhoenix est outrée d’être insultée après avoir publié une photo d’elle dénudée sur le Net.

storybild

Malmenée par des internautes indélicats, Marie Lopez, alias EnjoyPhoenix, a poussé un coup de gueule sur Instagram. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Considérée comme l’une des youtubeuses les plus suivies avec 3,6 millions d’abonnés sur sa chaîne, EnjoyPhoenix a été sévèrement insultée par de nombreux internautes récemment. Tout ça à cause d’une photo postée sur les réseaux sociaux où elle a dévoilé involontairement une partie de sa poitrine. Blessée par ces attaques virulentes, Marie Lopez a poussé un gros coup de gueule sur Instagram.

«Il y a quelques semaines, j’ai posté une photo où on pouvait apercevoir le côté d'un de mes seins, plus communément appelé un «side boob». J’ai été hyper choquée de voir les centaines de commentaires insultants, dégradants, méchants, et surtout faussés. On m’a bien entendu traitée de pute, salope, prostituée. Mais par-dessus tout on m'a surtout dit que j’étais vulgaire», s’est-elle insurgée dans son message.

«On ne va pas dire à un homme topless qu'il est vulgaire»

De plus, la Française de 25 ans a été «abasourdie» de constater que 90% de ces commentaires acerbes provenaient de femmes. «Mesdames, pourquoi? Pourquoi se dégrader entre nous, alors qu'au contraire nous ne devrions pas avoir peur de qui nous sommes?», leur-a-t-elle lancé. L’influenceuse a aussi condamné le fait de considérer la poitrine des femmes comme un objet sexuel.

«Changez de perspective et arrêtez de vous faire laver le cerveau par ces images de seins sexualisés à tort et à travers, a-t-elle écrit. On ne va pas dire à un homme topless qu'il est vulgaire, que c'est un gigolo ou un connard. Mon «side boob» vous choque, mais au quotidien, à la TV, sur les réseaux, dans les pubs, on voit bien plus que ça, et bizarrement là, ça ne vous choque pas». Sa mise au point a touché de nombreux abonnés qui lui ont aussitôt envoyé des messages de soutien.

Voir cette publication sur Instagram

On va parler de ce sujet qui dérange : les seins. Il y a quelque semaines, j’ai posté un réel où on pouvait apercevoir le côté d’un de mes seins, plus communément appeler un « side boob » ????. J’ai été hyper choquée de voir les centaines de commentaires insultants, dégradants, méchants, et surtout faussés. On m’a accusée de montrer mes seins pour le buzz (à quel moment en 10 ans j’ai montré mes seins ? J’en ai pas eu besoin pour arriver ici.) On m’a BIEN ENTENDU traitée de pute, salope, prostituée (parce que c’est connu, les seins ne sont que des objets sexuels ????) Mais par dessus tout on m’a surtout dit que j’étais VULGAIRE. Mais vulgaire pour qui ? Pour quoi ? Quelle est votre définition de ce mot ? La mienne en tout cas n’est pas concernée par la vidéo que j’ai posté. Je crois que ce qui m’a abasourdie, c’est de constater que 90% de ces commentaires provenaient de femmes. Mesdames, pourquoi ? Pourquoi se dégrader entre nous, alors qu’au contraire nous ne devrions pas avoir peur de qui nous sommes. Les seins sont une partie de l’anatomie féminine, dont la principale utilité est de nourrir son enfant. Alors pourquoi est-ce « vulgaire » ? Pour moi, les seins sont plutôt maternels que sexuels. Changez de perspective et arrêtez de vous faire laver le cerveau par ces images de seins sexualisés À TORDS ET À TRAVERS. On va pas dire à un homme topless qu’il est vulgaire, que c’est un gigolo ou un connard. Mon side boob vous choque, mais au quotidien, à la TV, sur les réseaux, dans les pubs, on voit bien plus que ça, et bizarrement là, ça ne vous choque pas. Je n’ai jamais été aussi à l’aise et fière de mon corps, cette année m’a fait prendre confiance en moi comme jamais je n’aurai pu l’imaginer, et je suis contente de voir que je suis capable d’avoir de moins en moins peur du regarde des autres sur mon physique. Alors voilà, soyez fières de vos seins, gros, petits, tombants, qui pointent, absents, malades, avec des vergetures ou des cicatrices. Ils font partie de vous, n’ayez pas peur d’en être fières. ???? Et comme en ce moment c’est #OctobreRose ce message est d’autant plus importants ! Rappelez aux femmes de vos vies de pratiquer la palpations et de consulter ✨

Une publication partagée par Marie Lopez (@enjoyphoenix) le

(L'essentiel/lja)