Pension alimentaire

30 juillet 2018 13:13; Act: 30.07.2018 13:30 Print

Pas un centime de plus pour l'ex de Britney

Kevin Federline avait demandé une révision de sa pension alimentaire. La chanteuse a répondu à sa demande au tribunal comme le relaye «The Blast», et c'est non!

storybild

Kevin Federline et Britney Spears étaient en couple de 2004 à 2006. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Britney Spears ne veut pas donner un centime de plus à son ex-mari et père de ses enfants, l'ancien danseur Kevin Federline. Les anciens époux se partagent la garde de leurs fils Sean Preston (12 ans) et Jayden James (11 ans), et cette année, Kevin Federline a demandé à ce que soit doublée sa pension alimentaire qui est actuellement de 20 000 dollars par mois. Il a avancé comme arguments que ses revenus ont drastiquement diminué au cours de la dernière décennie, soit depuis la dernière révision de sa pension, tandis que Britney Spears, de son côté, a vu ses revenus augmenter. Lors de sa résidence à Las Vegas qui a duré quatre ans, elle aurait gagné 475 000 dollars par concert.

Ce vendredi, les avocats des deux parties se sont retrouvés au tribunal pour une audience et le représentant légal de la chanteuse a été très clair. Britney Spears n'est en aucun cas prête à donner plus d'argent à son ex, estimant que ce qu'elle lui verse suffit largement pour lui conférer une vie confortable et agréable lorsque leurs enfants sont avec lui. Dans les documents obtenus par The Blast, Britney Spears avance que la pension alimentaire versée à Kevin Federline chaque mois s'ajoute à d'autres factures qu'elle paye seule pour leurs enfants, comme leur école privée, les cours particuliers, les activités sportives et extra-scolaires, leurs vêtements et leurs factures de téléphone, entre autres.

Pendant l'audience, les avocats ont demandé un délai afin de réunir les documents financiers provenant de sa tutelle, ce que les avocats de Kevin Federline désapprouvent, insistant sur le fait que les enfants vont bientôt commencer une nouvelle année scolaire. De plus, l'ancien danseur, qui a également quatre autres enfants nés d'autres relations, affirme que ralentir la procédure va lui coûter encore plus d'argent, alors qu'il doit déjà à son avocat, Mark Vincent Kaplan, 80 000 dollars. Britney Spears est sous la tutelle de son père, Jamie Spears, depuis sa très médiatique dépression en 2007.

(L'essentiel)