Mallaury Nataf

05 novembre 2012 14:24; Act: 05.11.2012 14:41 Print

«Persécutée par tout le monde»

La situation de la comédienne devenue SDF ne s'arrange pas. Trois femmes, préoccupées par sa santé mentale, ont voulu la faire interner.

Sur ce sujet

Il y a quelques jours, Mallaury Nataf affirmait au journal «Le Parisien» qu'elle avait enfin retrouvé un travail. Une vraie lueur d'espoir pour l'ex-héroïne du «Miel et les abeilles» qui a été découverte en octobre dernier en train de dormir dans la rue avec son fils Shiloh, âgé de 3 ans. Mais, visiblement, la situation ne s'est pas améliorée pour la jeune femme. Le week-end dernier, la comédienne est venue demander de l’aide à l’association Respect 93 pour récupérer la garde de son garçon. Mais la rencontre entre Mallaury et ses interlocutrices ne s’est pas bien passée.

En effet, face à Mallaury, Sonia Amloul, la présidente de Respect 93, accompagnée de la présidente de Pause Café, Marie Magrino, et d’une psychologue, ont constaté la fragilité évidente de son état mental. «Vu les propos incohérents que Mallaury tenait, nous avons pensé qu’elle était un danger, pour elle et pour les autres», a expliqué Sonia Amloul au «Parisien».

«On l’exhibe sur des plateaux télé»

Du coup, les trois femmes ont pris la décision d'appeler les urgences psychiatriques: «On l’exhibe sur des plateaux télé, mais personne ne se préoccupe de son état mental! On aurait agi avec n’importe qui de la même façon», a ajouté la présidente de Respect 93.

Mais, en voyant débarquer un médecin, Mallaury a tout de suite compris ce qui l'attendait et a aussitôt contacté son avocat, Me Pierre-Louis Achouch, qui a réussi à faire en sorte que sa cliente reparte libre. Celui-ci a expliqué que l'artiste «se sent persécutée par tout le monde». Et il condamne la tentative d’hospitalisation des trois femmes: «On ne brusque pas quelqu’un, même pour son bien».

(L'essentiel Online / Ludovic Jaccard)