«Les Marseillais»

19 février 2020 08:12; Act: 19.02.2020 10:45 Print

Pour Benjamin Samat, «Alix est une manipulatrice»

Le candidat de téléréalité Benjamin Samat règle ses comptes avec son ex-copine. Depuis leur rupture, ils se sont déclaré la guerre.

storybild

Benjamin et Alix sont restés une année ensemble. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Rien ne va plus entre Benjamin Samat et Alix. Les deux candidats de la 9e saison des «Marseillais» sur W9, qui se sont quittés après un an de relation, ne peuvent plus se supporter. Les téléspectateurs pourront voir leur relation se dégrader au fil des épisodes de l'émission. Leurs fans ont déjà pu suivre leurs altercations sur les réseaux sociaux, mais cela ne semble pas suffisant pour Benjamin qui continue à blâmer son ex dans les médias.

Interviewé par Purepeople, le Français de 28 ans affirme qu'Alix joue la comédie en se victimisant à cause de cette rupture. «Elle attire la peine des gens pour les avoir de son côté. C'est le genre de choses que je suis incapable de faire, prendre mon snap pour étaler ce qui ne va pas et tenter d'arranger la situation à mon avantage, déplore-t-il. J'ai horreur de ça, la façon dont elle a tourné toutes ces histoires. C'est pour ça que je dis que c'est une manipulatrice. Elle va prendre des situations qui n'ont rien à voir et les remixer à sa sauce. Mais au final, ce n'est pas grave, j'accepte, je veux bien endosser le rôle du méchant. Je sais qui je suis».

«Elle ne maîtrise pas trop les lois françaises»

Comme si cela ne suffisait pas, la jeune femme aurait menacé de porter plainte contre lui. Benjamin en ignore la raison, mais il trouve cela plutôt comique. «Ça m'a fait rire! Mon père m'appelle et me dit: "Benji, elle veut porter plainte contre toi parce que tu l'as bloquée sur WhatsApp. Il faut que tu la débloques, sinon elle va porter plainte..." J'ai des amis policiers qui sont à Paris et ils m'ont dit: "Qu'elle vienne porter plainte, on l'attend". Elle ne maîtrise pas trop les lois françaises», précise le candidat de téléréalité.

Désormais, Benjamin veut tourner la page sur cette relation et ne veut plus jamais revoir son ancienne copine. Il souhaite juste qu'elle vienne récupérer ses affaires qu'elle a laissées chez lui. «Il faut mettre un terme définitif à tout ça. Lorsque ce sera fait, ça ira beaucoup mieux», espère-t-il.

(L'essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco Solo le 19.02.2020 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui?

  • bonsens le 19.02.2020 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Porter plainte pour être bloquée sur WhatsApp, c’est vraiment une farce

  • Taxman le 19.02.2020 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'être humain est un manipulateur, donc....

Les derniers commentaires

  • bonsens le 19.02.2020 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Porter plainte pour être bloquée sur WhatsApp, c’est vraiment une farce

  • Marco Solo le 19.02.2020 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui?

  • Taxman le 19.02.2020 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'être humain est un manipulateur, donc....