Enchères en Australie

08 avril 2018 10:18; Act: 08.04.2018 10:21 Print

Russell Crowe finance son divorce via ses souvenirs

Une vente de 227 objets appartenant à l'acteur australien a été organisée à Sydney. Elle financera l'onéreux divorce de la star.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sa cuirasse de «Gladiator», son costume de «Master and Commander», son suspensoir de «De l'ombre à la lumière»... La star australienne Russell Crowe a empoché plusieurs millions d'euros en dispersant aux enchères une toute petite partie de sa collection personnelle pour financer son divorce. La vente de 227 objets organisée samedi soir à Sydney était intitulée «Russell Crowe: The Art of Divorce», car destinée à payer l'ardoise de son onéreuse séparation avec son ex-épouse Danielle Spencer.

Cette vente a largement dépassé les espérances de la maison Sotheby's en totalisant 3,7 millions de dollars australiens (2,3 millions d'euros). «Pas mal comme salaire horaire pour une vacation de cinq heures», a tweeté l'acteur qui fêtait son 54e anniversaire.

Le directeur général de Sotheby's Australia Gary Singer a jugé la vente «incroyablement fructueuse», les objets tirés du film «Gladiator» -qui avaient valu à Russell Crowe l'Oscar du meilleur acteur- s'avérant particulièrement prisés. «Les gens étaient fous, c'était la Crowe-mania», a déclaré dimanche M. Singer sur Channel Seven. Une réplique complète d'un char romain utilisée dans le péplum de Ridley Scott est partie pour 65 000 dollars australiens (40 600 euros), alors qu'elle avait été estimée entre 5 et 10 000 dollars. La cuirasse que Maximus (Russell Crowe) portait à la fin du film a été achetée 125 000 dollars australiens (78 000 euros), alors qu'elle avait été estimée entre 20 et 30 000. Une épée d'entraînement en bois estimée entre 600 et 800 dollars a été vendue 20 000 dollars (12 500 euros).

Plus intime, le suspensoir en cuir que l'acteur portait pour incarner le boxeur James Braddock dans «De l'ombre à la lumière», de Ron Howard, a été acheté 7000 dollars australiens (4.400 euros), alors qu'il avait été estimé entre 500 et 600. La star australienne a fait une apparition surprise au moment de la mise aux enchères du violon sur lequel jouait le capitaine Jack Aubrey dans l'épique «Master and Commander» de Peter Weir. «J'ai pris beaucoup de plaisir à préparer cette vente», a-t-il dit aux personnes y assistant, en ajoutant que cet instrument lui était «très cher».

Exécuté en 1890 par le luthier italien Leandro Bisiach, le violon a été vendu 135 000 dollars australiens (84.000 euros). Une des tenues qu'il portait dans cette même épopée maritime est partie pour 115.000 dollars (72 000 euros). Parmi les objets en vente, figuraient également son costume de Javert dans «Les Misérables» (2012), sa capuche de «Robin des bois» (2010), une collection de dix-neuf guitares, mais aussi des disques d'or remportés par Johnny Cash, des oeuvres d'art, des bijoux, et des dizaines d'objets de collection à caractère sportif, comme un maillot dédicacé du défunt All-Black Jonah Lomu.

Russell Crowe est un «collectionneur passionné», a raconté M. Singer: «Il a des pièces remplies d'objets» dans sa résidence de Sydney et ses maisons de campagne. «Personne ne se rendrait compte qu'on en a retiré 227», a-t-il dit.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Seul l'amour perdure le 09.04.2018 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Se marier mais avec séparation de biens.

  • Marie-Entremetteuse le 08.04.2018 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    Ne jamais se marier aux USA....Tous ces riches n'ont pas encore pigé cela.

  • Blake le 08.04.2018 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ne jamais se marier tout court! Dans notre société moderne, c'est désormais une institution désuète et très chère.

Les derniers commentaires

  • Seul l'amour perdure le 09.04.2018 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    Se marier mais avec séparation de biens.

  • Blake le 08.04.2018 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ne jamais se marier tout court! Dans notre société moderne, c'est désormais une institution désuète et très chère.

  • Marie-Entremetteuse le 08.04.2018 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    Ne jamais se marier aux USA....Tous ces riches n'ont pas encore pigé cela.

    • @Marie-Entremetteuse nulle en géographie le 08.04.2018 14:41 Report dénoncer ce commentaire

      N'importe quoi ! L'Australie pour vous c'est les USA????!!!!!