En France

08 mai 2019 22:14; Act: 08.05.2019 22:37 Print

Thierry Beccaro évoque son passé d'enfant battu

L'animateur télé français livre un témoignage poignant sur les violences que son père lui a fait subir lorsqu'il était enfant, dans une interview à «Brut».

Sur ce sujet
Une faute?

L'animateur français Thierry Beccaro, qui a récemment annoncé son départ de «Motus» (France 2), s'est confié avec émotion sur son quotidien d'enfant maltraité dans une interview pour Brut.

«Mon père va tomber dans l'alcool. Et, à partir de là, la vie bascule. La mienne. Celle de ma mère aussi, puisque évidemment, mon père a un alcool triste et agressif, raconte-t-il. Quand il rentre le soir, un soir sur deux, un soir sur trois, la moindre petite faute est prétexte à une rafale de coups qui s'abattent sur moi sans que j'en comprenne la raison». «C'est pas la fessée, là, ajoute-t-il. Vous êtes recroquevillé dans l'escalier, votre dos est marbré. Et votre petite sœur assiste à ça. C'est ça la maltraitance, elle est autant physique que psychologique».

«On peut s'en sortir à condition d'être courageux, et de faire un travail si on peut le faire»

L'animateur indique ensuite que ces violences ont eu des répercussions sur sa vie d'adulte, et que la peur l'a hanté durant de longues années. «C'est pas la peur de rencontrer quelqu'un qui va vous taper, note-t-il. C'est la peur de prendre l'avion. C'est la peur d'aller sur un terrain inconnu. C'est la peur de faire Fort Boyard pendant près de 20 ans et de trouver chaque année une excuse pour ne pas le faire».

C'est en parlant de son passé à ses proches qu'il est parvenu à tourner la page. «On peut s'en sortir à condition d'être courageux, et de faire un travail si on peut le faire, estime Thierry Beccaro. Tout cet argent que j'ai mis dans ce travail de psychothérapie et d'analyse, je ne l'ai pas mis ailleurs. Je l'ai investi pour essayer d'aller mieux et je l'ai fait pour mon entourage».

(L'essentiel)