Australie

29 mai 2017 08:43; Act: 29.05.2017 10:29 Print

Travolta donne son Boeing à un musée australien

L'acteur a annoncé le don de son «bien-aimé» Boeing 707 à un musée australien de l'aviation et espère faire partie de l'équipage qui emmènera l'avion sur l'île-continent.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le tombeur de «Saturday Night Fever», qui est un pilote certifié et aussi l'ambassadeur de Qantas, avait acquis l'appareil construit en 1964 pour la compagnie australienne quand celle-ci l'avait retiré du service 30 ans plus tard. «C'est avec grand plaisir que je fais cette annonce historique du don de mon bien-aimé Boeing 707 à la Société pour la restauration des avions historiques (HARS)», a annoncé l'acteur dans un communiqué publié ce week-end.

La Historical Aircraft Restoration society (HARS), une institution basée à Albion Park, localité à 140 km au sud de Sydney, doit contribuer à la restauration de l'appareil pour lui permettre d'entreprendre le long voyage depuis les États-Unis. «L'appareil nécessite actuellement beaucoup de travail de restauration pour être remis en état d'assurer un vol sûr», a ajouté l'acteur. «J'espère faire partie de l'équipage qui emmènera l'avion en Australie».

«Les avions me fascinent

Les Boeing 707 avaient dominé le transport aérien dans les années 1960, inaugurant une nouvelle ère où les voyages au long cours n'étaient plus seulement l'apanage du transport maritime et ferroviaire. John Travolta avait notamment piloté son Boeing 707 jusqu'en France en août 2002 dans le cadre d'une publicité pour Qantas, atterrissant à l'aéroport du Bourget, près de Paris, où il avait fait visiter son appareil à la presse.

Il avait obtenu deux mois plus tôt le grade de commandant en second sur un Boeing 747-400 Jumbo Jet, après avoir passé les tests sur simulateurs de vol. «Quand j'étais enfant, je vivais dans une petite ville à côté de l'aéroport new-yorkais de La Guardia», avait alors dit John Travolta. «Je regardais les avions passer au-dessus de ma maison et depuis ils me fascinent».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Travolta 707 le 29.05.2017 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Un mec cool.

  • Incroyable le 29.05.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un vrai enfant de cœur qui fait un 'cadeau' à un musée et qui peut donc payer une fortune afin de remettre l'appareil en état pour arriver vers leur propre site. Tout pour épargner la mise à la casse de l'avion. Les riches savent vraiment comment garder leur fortune.

  • Généreux le 29.05.2017 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux qui pensent que c'est pour ne pas payer le recyclage de l'avion : Aux USA il existe d'immenses cimetières d'avion, les aircraft boneyard. Cela ne coute que le transport de l'avion, et encore. D'ailleurs il est possible de les visiter, ce sont des lieux touristiques. Et les avions y sont avant tout stockés (d'où les lieux à faible humidité comme les déserts), ce n'est pas du recyclage à la chaine.

Les derniers commentaires

  • Généreux le 29.05.2017 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux qui pensent que c'est pour ne pas payer le recyclage de l'avion : Aux USA il existe d'immenses cimetières d'avion, les aircraft boneyard. Cela ne coute que le transport de l'avion, et encore. D'ailleurs il est possible de les visiter, ce sont des lieux touristiques. Et les avions y sont avant tout stockés (d'où les lieux à faible humidité comme les déserts), ce n'est pas du recyclage à la chaine.

  • thl le 29.05.2017 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec Phil... j'y avais pas pensé, maline ce Travolta!! Kkkkk

  • Incroyable le 29.05.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un vrai enfant de cœur qui fait un 'cadeau' à un musée et qui peut donc payer une fortune afin de remettre l'appareil en état pour arriver vers leur propre site. Tout pour épargner la mise à la casse de l'avion. Les riches savent vraiment comment garder leur fortune.

  • Phil le 29.05.2017 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un mec cool. Ou qui ne veut pas payer la décharge qui démantèlera la carcasse de l avion de 50 ans.

    • Metwurst le 29.05.2017 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      Donc cela prouve son intelligence.

  • thl le 29.05.2017 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facile à faire don quand on est blindé aux às !!!

    • Metwurst le 29.05.2017 11:30 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis loin d'avoir la même chose que lui, et pourtant je fais des dons mensuellement.