Série

02 août 2019 09:19; Act: 02.08.2019 11:26 Print

Un rêve devenu réalité pour Ariana Grande

La chanteuse et actrice a pu tourner avec son idole de toujours, Jim Carrey, dans la prochaine nouvelle saison de la série «Kidding».

Voir cette publication sur Instagram
there aren’t words. ☁️☁️☁️☁️☁️☁️☁️i’ve been staring at my screen and no words do this moment justice. thankful for the most special experience of my life. nothing is crazier than getting to work with and spend time with someone whom you’ve idolized and adored since before you could speak. actually, what’s even crazier is discovering that person to be more special and warm and generous in person than you ever could’ve imagined. i get to make a tiny appearance on the hilarious and deeply moving show Kidding next season. this was a DREAM of an experience. thank you thank you thank you Jim and thank you Dave for having me. i have so much more to say but words actually can’t .... cover it. Une publication partagée par Ariana Grande (@arianagrande) le 31 Juil. 2019 à 10 :37 PDT

Sur ce sujet
Une faute?

Ariana Grande est sur un petit nuage. L'actrice et chanteuse a eu la joie de jouer dans un épisode de la saison 2 de la série «Kidding», dont le héros est incarné par Jim Carrey, comédien qu'elle adore depuis son enfance.

L'Américaine de 26 ans a posté un souvenir du tournage sur Instagram et n'a pas caché son émotion. «Rien n'est plus fou que de passer du temps et de travailler avec quelqu'un qu'on idolâtrait avant même de savoir parler», a-t-elle écrit, ajoutant que Jim Carrey était encore plus spécial, chaleureux et généreux qu'elle l'avait imaginé.

La date de diffusion de la deuxième saison du feuilleton sur Showtime n'a pas encore été communiquée.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.