Bataille judiciaire

17 juillet 2019 12:45; Act: 17.07.2019 14:10 Print

Une amie d'Amber Heard défend Johnny Depp

La décoratrice d'intérieur de l'actrice assure que sa patronne ne s'est jamais plainte de violences de la part de son ex-mari.

storybild

Amber Heard et Johnny Depp se déchirent depuis plusieurs années. (photo: AFP/Jason Merritt)

Sur ce sujet
Une faute?

Voilà un témoignage qui donnera certainement le sourire à Johnny Depp. Laura Divenere, qui a travaillé comme décoratrice pour l'acteur et Amber Heard quand ils étaient encore mariés, et qui a poursuivi son travail pour la comédienne, assure qu'elle n'a jamais vu aucune trace de coups sur celle qui l'emploie et qu'elle ne l'a jamais entendue se plaindre de quelconques violences de la part de son époux.

La jeune femme, qui se considère comme une amie d'Amber, a témoigné dans le cadre de la procédure pour diffamation lancée par le héros de «Pirates des Caraïbes» contre son ex. Le site The Blast a eu accès aux déclarations de Laura devant la cour. Dans les documents, elle déclare être toujours en contact avec l'actrice et n'avoir plus parlé à Johnny Depp depuis 2016.

Des accès de violence verbale

La décoratrice affirme qu'elle a fréquenté Amber les jours qui ont suivi l'altercation durant laquelle Johnny Depp l'aurait frappée (le 21 mai 2016) et qu'elle n'a rien remarqué de particulier. «Les 23, 24 et 25 mai, j'ai travaillé avec Amber, j'ai porté des paquets pour elle, suis montée dans des ascenseurs avec elle, et je l'ai vue de près. À aucun moment durant les jours qui ont suivi ses allégations de violence je n'ai observé de signes de violence physique ou de blessure (...) Je n'ai jamais vu Amber blessée de quelque manière que ce soit», témoigne-t-elle.

Laura Divenere ajoute que ni l'actrice ni ses proches n'ont jamais évoqué de coups de la part de son mari. En revanche, elle indique avoir assisté à des accès de violence verbale d'Amber envers son assistante.

Contacté par The Blast, l'avocat de l'Américaine a évidemment soutenu sa cliente: «Nous avons présenté des preuves de plusieurs épisodes de violence physique de Johnny Depp contre Amber Heard. Le fait que sa décoratrice d'intérieur n'ait rien vu ne prouve rien». Eric George a poursuivi en accusant les défenseurs de Depp d'avoir cherché à monter «une couverture hors de propos et sensationnaliste pour détourner l'attention de l'opinion publique de l'horrible agression de Madame Heard par leur client».

(L'essentiel/jfa)