Variété allemande

01 juillet 2012 19:20; Act: 01.07.2012 19:46 Print

Herbert Grönemeyer est une légende

ESCH-SUR-ALZETTE - Surnommé aussi «Herbie», le chanteur Herbert Grönemeyer, à la popularité sans faille, est à la Rockhal lundi soir.

storybild

À 56 ans, «Herbie» fait plus que jamais déplacer les foules. (photo: dr)

  • par e-mail

Bien que beaucoup trouvent sa voix insupportable, depuis des années, l'auteur-compositeur-interprète de pop allemand Herbert Grönemeyer, est une star dans les pays germanophones. Toutes les générations confondues apprécient son style original et unique en son genre, marqué par une voix un peu nasillarde et des paroles aussi profondes qu'émotives.

L'artiste né à Göttingen, qui a grandi en pleine Ruhr à Bochum, et a vendu 13millions d'albums au cours de sa carrière, s'est vu décerner treizedisques de platine. À ses débuts, «Herbie» était encore assez discret. C'est en 1984 qu'il perce avec son disque «4630 Bochum», une déclaration d'amour à la ville qui a fait de lui un vrai «Ruhr Kind» («Enfant de la Ruhr»). Une chanson de l'album, «Bochum», connaît un grand succès et devient rapidement l'hymne de la ville. Un autre titre, «Mensch» («Homme») connut un grand succès, et fut, en 2002, le titre de son treizième album.

Herbert Grönemeyer sait tout aussi bien chanter en abordant les choses banales du quotidien, comme la «Currywurst», que les thèmes de société, ou de sentiments décrits par des poèmes mis en musique.

La seule interruption de sa carrière intervient en 1998, alors que le chanteur est âgé de 42ans. Sa femme et son frère meurent tous deux tragiquement à deux jours d'intervalle. «Herbie» mettra plus d'un an à se remettre du drame et à se relancer dans la musique.

Il sort l'album «Mensch» en 2002, qui l'aide à faire le deuil avec des chansons comme «Unbewohnt» («Inhabité») ou «Der Weg» («Le chemin»), et à réapprendre à aimer la vie avec par exemple «Das Meer» («La mer»). Son dernier grand succès date de la Coupe du monde de football en 2006, lorsque son hit «Zeit, dass sich was dreht» («Il est temps que quelque chose se passe») devient l'hymne officiel de l'équipe allemande.

Herbert Grönemeyer, lundi soir, 19h, à la Rockhal, à Esch-Belval. Concert complet.

(Jonas Heintz et Chloé Murat)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Plus de sortir