CONCERT à LA ROCKHAL

17 juin 2012 16:42; Act: 17.06.2012 16:47 Print

Pitbull sert un cocktail de tubes façon «caliente»

ESCH-BELVAL - Sorte d'usine à hits, Pitbull rappe son «American Dream»... version latino.

  • par e-mail

À mi-chemin entre la séduction du latin-lover et l'audace verbale du rappeur, Pitbull a trouvé la bonne formule depuis ses débuts en 2004. D'aucuns voyaient en lui l'homme d'un single, c'est pourtant avec un catalogue de tubes longs comme le bras que cet Américain d'origine cubaine a débarqué à la Rockhal, vendredi soir. Tout de noir vêtu, lunettes de soleil vissées sur le nez, Pitbull a joué la carte de la double-identité jonglant entre l'anglais et l'espagnol, se la racontant tantôt Julio Iglesias, tantôt Jay-Z. Toutes proportions gardées bien sûr.

Si la foule de 6 000 personnes s'enflammait aux premières notes de «Rain Over Me», de «I Know You Want Me» et de «Shut it Down», le rappeur de Miami connaissait une certaine difficulté à imprimer sa patte, comptant largement sur les versions studios de ses morceaux. Et ce malgré la présence d'un orchestre.

Tout dans l'efficacité, Pitbull s'est adonné à quelques remix un peu faciles de Michel Telo et des Black Eyed Peas. Pas de quoi crier au scandale pour autant, le spectacle n'a souffert d'aucun temps mort. Tout juste pourra-t-on regretter sa courte durée: à peine une heure. Alors que le rappeur concluait son show avec son plus gros hit «Give me Everything», de nombreux fans auraient pour le coup aimé qu'il en donne un peu plus...

Thomas Holzer

Plus de sortir