Contenu sponsorisé

17 novembre 2019 20:00; Act: 08.11.2019 13:14 Print

David Wojnarowicz est au Mudam Luxembourg!

History Keeps Me Awake at Night, est la première rétrospective européenne consacrée à l’œuvre de l’artiste, écrivain et activiste David Wojnarowicz (1954 Red Bank - 1992 New York).

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

À partir de la fin des années 1970, David Wojnarowicz crée une œuvre mêlant photographie, peinture, musique, film, sculpture, écriture, performance et activisme. Dans la lignée d'autres artistes iconoclastes, il voyait dans la figure de l’outsider un sujet de prédilection. Sa carrière a commencé avec un ensemble de photographies et de collages rendant hommage à des écrivains de la contreculture comme Arthur Rimbaud, William Burroughs et Jean Genet. Diagnostiqué séropositif à la fin des années 1980, il devint un porte-parole pour les personnes atteintes du sida quand un nombre toujours plus grand d’amis, d’amants et d’inconnus commencèrent à mourir en raison de l’inaction gouvernementale.

Autodidacte, David Wojnarowicz émerge dans le New York des années 1980, une période marquée par une énergie créative débordante, mais aussi par une grande précarité économique et de profonds changements culturels. Le croisement de différents mouvements – le graffiti, les musiques no wave et new wave, la photographie conceptuelle, la performance, la peinture néo-expressionniste, etc. – fait de la ville un laboratoire artistique inédit. Tout au long de sa carrière, David Wojnarowicz refusa de s’assigner un style, adoptant une grande variété de techniques dans un esprit toujours radical.

Son œuvre documente et éclaire une période sombre de l’histoire américaine: celle de la crise du sida et des conflits culturels des années 1980 et du début des années 1990. Mais David Wojnarowicz trouve aussi sa place parmi les voix iconoclastes qui, de Walt Whitman à William Burroughs, explorèrent les mythes américains, leur perpétuation, leurs répercussions et leur violence. Comme elles, il aborde des sujets atemporels: le sexe, la spiritualité, l’amour ou encore la perte. «Faire du privé quelque chose de public est un acte qui a d’innombrables ramifications», écrivait-il.

Dans le cadre de l'exposition:

World Aids Day | 30.11 au 01.12.2019 | 14h00-18h00 | FR
À l'occasion de l'exposition David Wojnarowicz, Mudam Luxembourg est honoré d'accueillir un week-end d'événements spéciaux dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le sida. En collaboration avec Stop Aids Now, avec le soutient du Ministère de la Santé.

30.11.2019 | 14h00–14h30
Projection des films Don’t forget to remember: Aids Activism Then & Now Projet Mudam Publics avec le réalisateur Jean-Claude Schlim et les élèves de 2e du Lycée Classique de Diekirch et du Lycée Nic Biver.

30.11.2019 | 14h30
Life with Stigma Une discussion avec Jeff Mannes, sociologue et expert en études de genre à Berlin, suivie d’une introduction au film House of Boys de Jean-Claude Schlim.

30.11.2019 | 15h00
Projection du film House of Boys (2008) de Jean-Claude Schlim « A gay tragedy in three acts and more than a dozen excellent songs, 'House of Boys' conveys an emotional honesty that overrides its dated style. » Jeanette Catsoulis, New York Times, 2010 117 min. En anglais. Sous-titres français. Q&A avec Jean-Claude Schlim.

01.12.2019 | 14h00
Mot de bienvenu et Objectif 90-90-90 de Marc Angel Député et ambassadeur ONUSIDA.

01.12.2019 | 14h10
Conférence de Daouda Diouf Directeur ENDA Santé et membre du « Civil Society Institute for HIV and Health in West and Central Africa » au Sénégal.

01.12.2019 | 15h00
Introduction du documentaire Listen par Henri Goedertz Président de Stop Aids Now/Access

01.12.2019 | 15h10
Projection du documentaire Listen (2017) de Jacques Molitor « C’est un film aussi frontal et choc qu’artistique et positif. » Pablo Chimenti, Le Quotidien 2018 38 min. Q&A avec Jacques Molitor

Durant tout le week-end, les vidéos du projet Don’t forget to remember: Aids Activism Then & Now seront projetés en boucle au Mudam Studio.

Programme complet: mudam.com