JO de Tokyo

14 août 2021 16:12; Act: 14.08.2021 16:25 Print

Une bénévole paye son taxi, il gagne la médaille d'or

Hansle Parchment a remporté le 110 m haies des JO, mais il s’était trompé de bus pour se rendre au stade lors des demi-finales. Il a récompensé celle qui lui est venue en aide.

storybild

Hansle Parchment a franchi tous les obstacles du 110 m haies, mais c’est un mauvais bus qui a failli le faire trébucher. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est la belle histoire des Jeux olympiques. Le 4 août dernier, le Jamaïquain Hansle Parchment prend un bus pour se rendre au stade d’athlétisme afin de participer aux demi-finales du 110 m haies. Mais il se trompe de véhicule et se retrouve sur l’un des sites aquatiques. Toutes les voitures officielles sont réservées et reprendre le bus jusqu’au village avant de sauter dans le bon pour le stade aurait été trop long. «Si j’avais fait ça, je ne serais même pas arrivé à temps pour m’échauffer. Je devais trouver un autre moyen», a-t-il raconté ce week-end dans une vidéo, rapporte le Guardian.

Il a alors vu une volontaire travaillant pour les JO et l’a suppliée de l’aider. Elle lui a donné de l’argent pour qu’il saute dans un taxi qui l’a emmené à bon port. Il a alors pu s’échauffer correctement, terminer deuxième de sa demi-finale et, le lendemain, remporter l’or olympique.

Le jour suivant son exploit, il est retourné sur le site aquatique et a retrouvé celle qui l’avait aidé. Il lui a évidemment rendu l’argent, offert un maillot de l’équipe jamaïquaine et a posé avec elle en photo. «Cet or, je le lui dois», a-t-il déclaré.

Il a retrouvé celle grâce à qui il a gagné une médaille d'or aux JO

Il se trompe de bus -une bénévole lui prête de l'argent pour un taxi- et remporte une médaille d'or aux JO. Vous vouliez une belle histoire ? La voici.

Publiée par Loopsider sur Vendredi 13 août 2021

La jeune femme a ensuite posté une photo d’elle avec le maillot. «Il me va parfaitement», a-t-elle écrit. Et l’histoire n’est pas terminée puisque le ministre jamaïquain du Tourisme a invité la jeune femme à venir faire un séjour sur l’île.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nix le 14.08.2021 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin un bo. Article Positif. Y a aussi des bonnes histoires à raconter.

  • Sergey64 le 14.08.2021 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment super ça c’est l’esprit olympique, bravo à la fille, tous les compliments de ce bas-monde et bravo à lui qui n’as pas oublié!!!! Super

  • fidelOpost le 14.08.2021 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la soldarité et la gentillesse????

Les derniers commentaires

  • Conte de Fées le 15.08.2021 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en plus elle est belle à tomber par terre (Ah! Ces yeux...). Quand l'utile se joint à l'agréable. C'était vraiment son jour de chance pour cet athlète Jamaïcain. Et le nôtre aussi.

  • lebasque le 15.08.2021 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect

  • le moderateur le 15.08.2021 05:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Superbe histoire

  • fidelOpost le 14.08.2021 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la soldarité et la gentillesse????

  • Pompon le lutin grognon le 14.08.2021 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo , bel esprit, belle histoire.Vous voyez bien que je ne sais pas que être grognon.