Tennis

14 février 2018 20:53; Act: 15.02.2018 12:40 Print

Roger Federer est à deux victoires du trône

Roger Federer a facilement battu le Belge Ruben Bemelmans, mercredi, à Rotterdam. Il lui reste deux matchs à remporter pour se hisser à la place de n°1 mondial.

storybild

Le Bâlois affrontera l'Allemand Philipp Kohlschreiber, au 2e tour.

Sur ce sujet

Roger Federer a franchi à Rotterdam la première marche sur le chemin qui doit le ramener au sommet de la hiérarchie mondiale.

Plus que deux victoires et le roi retrouvera son trône. Roger Federer, venu chercher à Rotterdam la place de n°1 mondial qu'il n'a plus occupée depuis novembre 2012, a facilement remporté son premier match aux Pays-Bas face au Belge Ruben Bemelmans (6-1, 6-2).

La tentation était bien sûr trop forte pour le Maître, vainqueur de son 20e titre du Grand Chelem et de son 6e Open d'Australie, pour ne pas opérer ce crochet par Rotterdam, imprévu à la base dans son calendrier. Le plus grand joueur de tous les temps, avec désormais plus que 155 points de retard sur l'Espagnol Rafael Nadal, est parti en reconquête avec une seule et unique idée en tête: atteindre les demi-finales du tournoi pour devenir lundi prochain, à 36 ans, le plus vieux n°1 mondial de l'histoire, cinq ans et 106 jours après avoir cédé le fauteuil.

Rouleau compresseur

Motivé comme à chaque fois qu'il a dû faire face aux défis les plus relevés, Federer n'a même pas laissé au pauvre Bemelmans (n°116) quelques secondes pour prendre ses marques. En impitoyable rouleau compresseur, le Suisse a écrasé le Belge en 46 minutes (19 minutes pour le 1er set!), engloutissant 57 points sur les 82 joués (70%).

Le prochain adversaire du Bâlois, jeudi, sera une vieille connaissance, Philipp Kohlschreiber (34 ans). «RF» a déjà affronté l'Allemand douze fois au cours de sa prodigieuse carrière. Pour autant de succès...

S'il passe, Federer jouera en quart de finale, pour la suprématie au classement ATP, contre un Néerlandais, Robin Haase ou Tallon Griekspoor, le tombeur de Stan Wawrinka au 1er tour mardi. Un tableau, non, un tapis rouge vers une énième page triomphale dans le livre du champion.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.