En Russie

16 février 2016 09:40; Act: 16.02.2016 14:11 Print

Décès en cascade au sein de l'agence antidopage

L'ex-directeur exécutif de la Rusada avait 52 ans et aurait succombé à une crise cardiaque. Tout comme son collègue, mort le 3 février.

storybild

Nikita Kamaïev, emporté par le scandale de dopage organisé dans le pays, est décédé à l'âge de 50 ans d'une «crise cardiaque». (photo: Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«L'ancien directeur exécutif de la Rusada est décédé subitement à l'âge de 52 ans», a annoncé l'institution dans un communiqué. «Il semble qu'une crise cardiaque soit la cause du décès». «C'est une grande perte pour nous, et inattendue», a réagi auprès de l'agence R-Sport la directrice générale de la Rusada, Anna Antseliovich, qui assume par intérim les fonctions de Kamaïev depuis sa démission. «Malheureusement, Nikita est décédée», avait déclaré un peu plus tôt à l'agence de presse russe Tass Ramil Khabriev, son ex-patron, ajoutant qu'il ne savait pas si Nikita Kamaïev avait déjà eu des problèmes cardiaques par le passé.

Nikita Kamaïev, arrivé à la direction de la Rusada en 2011 et qui avait démissionné de son poste en décembre 2015, en même temps que trois autres dirigeants de l'instance accusée d'avoir aidé à dissimuler des cas positifs de dopage parmi les athlètes russes, est mort dimanche après avoir fait un malaise en skiant, selon Ramil Khabriev. «Je n'avais jamais eu connaissance de problèmes au cœur. Sa femme est peut-être au courant de certains problèmes», a-t-il déclaré. La Rusada évoque dans son communiqué «un manager expérimenté et compréhensif» qui «avait réussi à créer une ambiance conviviale au sein de son équipe». Le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, s'est également ému de la subite disparition de Kamaïev, «à l'origine de l'Agence antidopage russe». «Nous regrettons profondément sa mort», a-t-il déclaré.

Dopage organisé

Nikita Kamaïev est le second haut responsable de l'antidopage russe à mourir subitement depuis le début du mois. Le 3 février, l'ancien patron de la Rusada Viatcheslav Sinev, qui avait dirigé l'agence de 2008 à 2010, est lui aussi décédé. La cause de sa mort n'a pas été rendue publique mais les médias russes avaient alors évoqué une crise cardiaque. Ces décès interviennent dans un contexte difficile pour le sport russe, alors que l'athlétisme est visé par des accusations de dopage organisé qui pourraient le priver de sa participation aux JO-2016 de Rio. En novembre 2015, une commission d'enquête indépendante mandatée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) a en effet publié un rapport mettant en lumière un dopage organisé dans l'athlétisme russe.

Fortement impliquée dans ce processus, selon le rapport, la Rusada avait perdu dans la foulée son accréditation auprès de l'AMA, de même que le laboratoire antidopage de Moscou. Lundi, la commission d'inspection de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), chargée de juger des efforts de la Russie en matière de lutte antidopage, a par ailleurs effectué une nouvelle visite à Moscou. La porte-parole de la Rusada, Alla Glouchtchenko, a déclaré à l'AFP que les inspecteurs de l'IAAF ne parleraient pas à la presse et "se réuniraient à huis clos". La semaine dernière, le président de l'IAAF a remercié le nouveau président de la Fédération russe d'athlétisme (Araf), Dmitri Chliakhtine, "pour sa collaboration avec la commission d'inspection de l'IAAF".

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Bis repetitae le 16.02.2016 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quand ça gène en Russie... ça meurt...!!

  • dieux le 17.02.2016 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Cen'est pas du dopage, c'est de la potion magique, qui nuit gravement a notre santé. Je sais de quoi je parle fortifiant quand tu nous tiens....!

  • Mireille le 16.02.2016 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Disons que bien sûr le dopage est répandu en Russie mais pas plus que dans d'autres pays! Exemple: Cyclisme ou athlétisme!

Les derniers commentaires

  • dieux le 17.02.2016 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Cen'est pas du dopage, c'est de la potion magique, qui nuit gravement a notre santé. Je sais de quoi je parle fortifiant quand tu nous tiens....!

  • Mireille le 16.02.2016 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Disons que bien sûr le dopage est répandu en Russie mais pas plus que dans d'autres pays! Exemple: Cyclisme ou athlétisme!

    • ludo le 16.02.2016 22:54 Report dénoncer ce commentaire

      C est où le "cyclisme" et l'"athlétisme"? Je ne connais ces pays.....

    • Ettore le 17.02.2016 08:38 Report dénoncer ce commentaire

      Ludo ne faites pas l'innocent vous avez très bien compris l'allusion de Mireille.

    • Vlad' le 17.02.2016 08:39 Report dénoncer ce commentaire

      @ludo: C'est entre "Tir à l'arc" et "Natation", pas loin de "Tennis"!

  • Bis repetitae le 16.02.2016 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quand ça gène en Russie... ça meurt...!!

    • Zekk le 16.02.2016 12:06 Report dénoncer ce commentaire

      Ben oui tout comme aux USA et en France!

    • @Bis le 16.02.2016 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Parlez vous de John J. Kokal, Elisa Lam,Hadi Saeb Kassad, Snadra Bland, Ian Murdoch ou encore de Konrad Kilian? Ils ne sont pas morts en Russie! Il y a aussi eu un Russe, Mikhaïl Lessin qui était u proche de Potine qui est mort de façon mystérieuse à Washington! Il y a aussi eu au moins 2o journalistes russes tués en Ukraine!

    • Francky.. le 16.02.2016 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      nonononon c'est juste que des histoires de complotiste, la Russie a toujours été exemplaire dans le sport, la démocratie et la liberté d'expression de choix culturel, tout ça c'est juste des racontares de journaliste voyons, non ? et si je vous le dit avec le doigts tendu, c'est plus crédible ?

    • Mireille le 16.02.2016 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      La Russie n'est pas le modèle à suivre mais elle n'est pas pire que les autres!

    • CQFD le 16.02.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

      La démocratie à la Française, c'est utiliser tous les stratagèmes pour faire barrage à un parti politique soutenu par plus de 30% des votants. La liberté d'expression à la Française, c'est l'interdiction des manifestations. La justice à la Française, c'est le laxisme vis à vis des migrants, des gens du voyage et des jeunes de banlieue. Par contre, c'est l'arrestation musclée d'une dame de 74 ans qui s'oppose à la coupe de 90 arbres, c'est également l'arrestation musclée d'un ancien général de l'armée qui manifeste contre l'inaction du gouverne-ment concernant la situation à Calais.

    • Sinbad le 16.02.2016 16:01 Report dénoncer ce commentaire

      sinon elles étaient chouettes vos vacances à Nuremberg en 1938?

    • Phil le 16.02.2016 22:08 Report dénoncer ce commentaire

      Et les votres en Palestine ?

    • Vlad' le 17.02.2016 08:37 Report dénoncer ce commentaire

      Parfaites les miennes à Benidorm. Merci!

    • Anton le 17.02.2016 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      Et moi la Crimée!!

    • Mister Magoo le 18.02.2016 08:55 Report dénoncer ce commentaire

      @Franki: Le doigt tendu? J'hésite entre André Gulbikki (entraîneur de Dudelange) qui montre deux doigts et ce type avec un chapeau cylindre blanc, cheveux bouclés, barbe blanche et redingote bleue qui dit "I want you for the US Army". Je tendrais plutôt vers ce type. Il représente un pays où les policiers blancs tirent sur des civils noirs, mais qui se dit démocratique!