Basket-NBA

02 novembre 2017 06:55; Act: 02.11.2017 11:11 Print

Quatrième défaite de suite pour Cleveland

Les Cavaliers se sont inclinés mercredi face aux Indiana Pacers, 124 à 107. Cette quatrième défaite d'affilée est inquiétante.

storybild

LeBron James, des Cavaliers perd le ballon face à Stephenson, des Pacers. (Mercredi 1er novembre 2017)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

La réunion de crise organisée la veille n'a pas servi d'électrochoc: les Cleveland Cavaliers ont concédé mercredi leur quatrième défaite consécutive face aux Indiana Pacers (124-107) sur leur parquet.

C'est le bon moment pour venir à Cleveland et pour tordre le cou à de mauvaises habitudes: après les New York Knicks qui ne s'étaient plus imposés dans l'Ohio depuis trois ans, les Indiana Pacers ont stoppé leur série de neuf défaites consécutives dans la salle des Cavaliers, qui remontait à mars 2014.

Les Pacers qui ont perdu cet été Paul George, parti à Oklahoma City, n'ont pourtant pas -sur le papier- un effectif à faire trembler Cleveland. Mais les joueurs de son cinq majeur ont tous marqué plus de 10 points, emmenés par Thaddeus Young (26 points) et Darren Collison (25 pts).

La superstar de Cleveland LeBron James a lui inscrit 33 points, mais il a perdu huit ballons. Ses coéquipiers n'ont pas été plus habiles, avec en particulier une maladresse inhabituelle à trois points (22,6% de réussite), l'un des points forts de l'équipe qui a disputé les trois dernières finales NBA. Et pour couronner le tout, Tristan Thompson a quitté ses coéquipiers sur blessure à un mollet en fin de 2e période.

«Tout est difficile»

«Tout est très difficile en ce moment pour nous. On n'arrive pas à jouer à notre niveau pendant 48 minutes», a admis LeBron James. «L'équipe est touchée», a admis «King James».

Piètre consolation, il a dépassé le seuil des 30 points pour la 400e fois de sa carrière, rejoignant cinq légendes de la NBA, Michael Jordan (562 matches à 30 points et plus), Wilt Chamberlain (515), Karl Malone (435), Kobe Bryant (431) et Kareem Abdul-Jabbar (429).

Après ce troisième revers à domicile, Cleveland se retrouve en fond de classement à la 13e place (3 v-5 d) de conférence Est. Mais son retard sur le leader, Boston, n'est pour l'instant «que» de trois victoires. Les Celtics ont eux enchaîné une sixième victoire de suite (6 v-2 d) en écrasant Sacramento 113 à 86 avec 22 points de Kyrie Irving qui a quitté Cleveland cet été pour ne plus être dans l'ombre écrasante de LeBron James.

Si Boston, battu en finale de conférence l'an dernier par Cleveland, était attendu à ce niveau, Orlando continue de surprendre. Le Magic qui n'a plus disputé les play-offs depuis 2012, a conforté sa deuxième place en s'imposant à Memphis 101 à 99.

Fournier encore en vue

La franchise floridienne a fait la différence dans un match très serré au début du 4e quart-temps en prenant huit points d'avance (83-75). Son international français Evan Fournier a fini la rencontre avec 22 points et une réussite de 9 sur 16 au tir.

Les New York Knicks se sont eux inclinés face aux Houston Rockets (119-97) de James Harden. Les Knicks qui venaient d'enchaîner trois victoires consécutives, ont enregistré leur 4e défaite de la saison, tandis que Houston a repris les commandes de la conférence Ouest (6 v-3 d).

Rudy Gobert a permis à son équipe, Utah, d'arracher une prolongation face à Portland en marquant le panier de l'égalisation à quelques secondes de la sirène. Le Jazz s'est finalement imposé 112 à 103 et reste invaincu à domicile (5 v-3 d) grâce aux 16 points et 10 rebonds de son pivot français et aux 30 points de l'Espagnol Ricky Rubio.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.