US Open

29 août 2017 07:44; Act: 29.08.2017 09:15 Print

Cuir, strass, dentelles et larmes pour Sharapova

Maria Sharapova a fait un retour tonitruant en Grand Chelem, lundi, à New York, en submergeant la n°2 mondialen Simona Halepn 6-4, 4-6, 6-3 lors du 1er tour de l'US Open.

Sur ce sujet

Pour son premier Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2016, Sharapova, suspendue quinze mois pour dopage au meldonium, a sorti le grand jeu. Habillée tout en noir, avec une robe mariant cuir, dentelles et cristaux, l'ancienne n°1 mondiale, 30 ans, a envoûté le public new-yorkais, conquis d'avance, et a mystifié Halep. La Roumaine a concédé sa septième défaite en autant de confrontations face à la Russe. Cette défaite est sans doute la plus retentissante. Parce que Sharapova a réussi un match plein, d'une rare intensité pour un duel du 1er tour (66 coups gagnants, 64 fautes directes). Parce que la Russe abordait l'US Open dans le plus grand flou, après avoir disputé neuf matches seulement depuis son retour de suspension en avril, et avoir enchaîné depuis les pépins physiques.

À voir ses larmes et son émotion après sa victoire, Sharapova revient de loin: «C'était plus qu'un simple match de tennis», a-t-elle admis. «Des fois, on se demande pourquoi on fait autant d'efforts, ces émotions et cette soirée justifient tout cela», a assuré la 146e mondiale qui a bénéficié d'une invitation (wild-card) pour participer au dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Alors que les organisateurs de Roland Garros lui avaient refusé une invitation et qu'elle avait renoncé à en solliciter une pour Wimbledon, avant de faire une croix sur le tournoi londonien sur blessure, l'US Open l'a accueillie à bras ouverts. Officiellement parce qu'elle a remporté le tournoi en 2006, mais aussi parce qu'en l'absence de Serena Williams, enceinte, Sharapova est une attraction unique, d'autant que sa dernière apparition à New York, à cause des blessures et de sa suspension, remontait à 2014.

«Je veux juste savourer cette victoire et on verra ce qui se passe après», a-t-elle insisté, alors qu'elle sera opposée au prochain tour à la Hongroise Timea Babos, 59e mondiale. La chute d'Halep renforce les chances de l'Espagnole Garbine Muguruza: l'Espagnole, n°3 mondiale, est pour beaucoup la grande favorite du tournoi après un été fastueux où elle s'est imposée à Wimbledon et Cincinnati. Elle a idéalement lancé son tournoi en dominant l'Américaine Varvara Lepchenko, 64e mondiale, 6-0, 6-3. Mais Muguruza n'a jamais dépassé le 2e tour en quatre participations: «Vu mon passé noir dans ce tournoi, je n'ai pas beaucoup d'attentes, mais je vais essayer de jouer chaque match comme une finale», a-t-elle promis.

Après la reine Sharapova, New York attend mardi son roi, Roger Federer, dont le 5e et dernier sacre remonte à 2008. Le Suisse, revenu à la 3e place mondiale après avoir remporté l'Open d'Australie et Wimbledon, ouvre sa quinzaine face au grand espoir américain Frances Tiafoe, déjà 70e mondial à 19 ans.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.