Tennis à Bercy

02 novembre 2017 19:45; Act: 02.11.2017 19:51 Print

Benneteau pour la 1ère fois en quarts à 35 ans

Le Français s'est qualifié jeudi pour la première fois pour les quarts de finale, à 35 ans, grâce à un nouvel exploit face à Goffin, au lendemain de sa victoire sur Tsonga.

storybild

En 2009, il avait réussi à battre Roger Federer à Bercy. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Est-ce parce qu'il a annoncé que ce Bercy était son dernier? En tout cas le Bressan, vainqueur 6-3, 6-3 du N.10 mondial, n'est pas loin de jouer le meilleur tennis de sa vie. «Il n'y a pas beaucoup de matches dans ma carrière que j'ai joués aussi bien que celui-ci. Les conditions de jeu me vont bien. Mais surtout ça fait un mois, un mois et demi que je joue très bien et que je perds contre des tops (contre Juan Martin Del Potro à Bâle et Tsonga à Vienne le mois dernier). Ça m'a aidé à prendre confiance et à arriver ici sans complexe contre n'importe qui», a-t-il dit.

À Bercy, il avait déjà réussi un de ses plus grands exploits en battant Roger Federer en 2009, mais il n'était jamais allé plus loin que les huitièmes. Dans son cinquième quart de finale en Masters 1000, et pour atteindre une deuxième fois les demies après Cincinnati en 2014, il affrontera soit le Croate Marin Cilic (5e mondial) soit l'Espagnol Roberto Bautista (23e). Classé 83e mondial (il a été 25e en 2014), Benneteau est revenu de très loin après une opération à un adducteur en 2015.

Longtemps absent du circuit, il est tombé jusqu'à la 696e place mondiale en janvier 2016. Revenu à un bon niveau, Benneteau a été récompensé par une sélection en Coupe Davis en quart de finale contre la Grande-Bretagne, en mars à Rouen, pour disputer le double, dont il est un grand spécialiste. À trois semaines de la finale contre la Belgique, les événements de Bercy donnent du grain à moudre au capitaine Yannick Noah. Le dernier en date, la blessure du pilier du double, Nicolas Mahut, qui a été éliminé en huitième de finale jeudi sans pouvoir défendre complètement ses chances à cause d'une douleur à un mollet.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roger le 03.11.2017 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    super pour lui....comme quoi il n'est jamais trop tard pour surprendre soi-même et les autres!!!! Chapeau

Les derniers commentaires

  • Roger le 03.11.2017 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    super pour lui....comme quoi il n'est jamais trop tard pour surprendre soi-même et les autres!!!! Chapeau