Tennis - Coupe Davis

14 septembre 2018 18:29; Act: 14.09.2018 20:15 Print

Lucas Pouille fait le break face à l'Espagne

Le numéro un français s'est imposé vendredi en cinq sets face à Roberto Bautista Augut (3-6, 7-6, 6-4, 2-6, 6-4). Il permet à la France de mener 2-0 face à l'Espagne.

storybild

Grâce à la victoire de Lucas Pouille, la France a un pied en finale de la Coupe Davis. (photo: AFP/Philippe Huguen)

Sur ce sujet
Une faute?

Le N.1 français Lucas Pouille a fait le break en ramenant le deuxième point à la France face à l'Espagne en demi-finale de Coupe Davis grâce à sa victoire au forceps contre Bautista Agut en cinq sets (3-6, 7-6, 6-4, 2-6, 6-4.) vendredi à Villeneuve d'Ascq.

Benoît Paire, pour ses grands débuts avec l'équipe de France, avait décroché peu avant le premier point face à Pablo Carreno Busta (7-5, 6-1, 6-0). Si le match du bizuth Paire s'est déroulé sans accroc, ce fut loin d'être le cas pour Pouille qui a eu beaucoup de mal à se défaire d'un adversaire qui lui réussit peu (il était mené 3-1 avant ce match). Lucas Pouille traverse une période de doutes depuis des mois et cela s'est ressenti. Incapable d'évoluer à un niveau régulier pendant toute la rencontre, il a alterné le très bon et le beaucoup moins. Avec plus de 80 fautes directes au compteur, il s'est énormément compliqué la tâche. Mais son mérité est de ne jamais avoir lâché.

Il s'est bien repris après la perte du premier set en s'accrochant lors du tie-break du deuxième. Il a alors joué son meilleur tennis lors du troisième set, avant de subir le contre-coup dans le quatrième. A l'issue d'une cinquième manche accrochée, il est parvenu à breaker à 5-4. Il lui a tout de même fallu trois balles de match pour conclure une rencontre tendue, mais qui au final sourit aux Bleus. La perspective d'une deuxième finale consécutive de Coupe Davis pour l'équipe de France se précise avec ces deux victoires en simples. La paire Mahut-Benneteau devrait être aligné samedi en double pour tenter de ramener le point décisif et d'empocher avant même le dernier jour cette place tant attendue.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.