US Open

02 septembre 2017 12:07; Act: 04.09.2017 16:31 Print

Drôle d'ambiance autour d'une naissance

Alors que le Gotha du tennis adressait ses félicitations à Serena Williams pour son bébé, son entourage est resté silencieux.

storybild

Capture d'écran. (photo: DR - Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Pour la première fois depuis 2010, Venus Williams, victorieuse au 3e tour de la Grecque Maria Sakkari (6-3 6-4), a atteint en 2017 les 8e de finale de chacun des quatre tournois du Grand Chelem. Le tout à 37 ans! Mais cet exploit n'a guère retenu l'attention des journalistes présents à Flushing Meadows: après sa victoire, ils l'ont pressée de questions sur l'accouchement de sa sœur cadette dans une clinique en Floride, annoncé plus tôt par la presse américaine.

Venus les a rapidement recadrés: «Je suis totalement disponible pour répondre à des questions sur le tennis, rien de plus», a-t-elle prévenu. Elle a d'abord souri lorsqu'une journaliste est revenue à la charge en lui demandant si l'enfant, une fille à en croire les indiscrétions de la presse américaine, «frappait ses revers à deux mains». Puis elle s'est agacée quand les questions sur le sujet ont continué, obligeant une responsable de l'organisation à deux rappels à l'ordre: «Des question sur le tennis SVP».

Agacement hors antenne

Toute sa journée a été dominée par cette heureuse actualité: ainsi, juste avant son entrée sur le court pour son match du 3e tour, l'ancienne joueuse Pam Shriver, consultante pour la chaîne de télévision ESPN qui retransmet l'US Open aux États-Unis, lui a demandé sa réaction à la naissance de sa nièce. «Je suis super contente, bien sûr, je ne peux pas l'exprimer avec des mots», a-t-elle réagi, interloquée.

Lors de la traditionnelle interview d'après-match sur le court, Shriver a encore évoqué la naissance, en lui demandant comment elle avait pu rester concentrée sur son tennis dans ce contexte: «Je suis une professionnelle, je fais cela depuis longtemps», a rappelé Venus, qui a fait part, une fois hors antenne, de son agacement.

«J'espère qu'elle ne jouera pas!»

Pendant ce temps là, la planète tennis réagissait à la naissance du «royal baby» de la reine du tennis et de l'entrepreneur high-tech, Alexis Ohanian, cofondateur de la plateforme Reddit. À commencer par l'entraîneur de Serena Williams, le Français Patrick Mouratoglou: «Félicitations Serena pour la naissance de ta petite fille, très heureux pour toi, je comprends ton émotion, profite sans limite», a-t-il tweeté.

L'Espagnole Garbine Muguruza, n°3 mondiale, a félicité la jeune maman, en espérant toutefois que la petite fille «ne jouera pas au tennis». «Je suis vraiment heureuse pour elle, je suis impatiente de voir la petite fille sur le circuit, car je suis sûr qu'elle sera avec elle», a de son côté indiqué l'Américaine Sloane Stephens.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alzingen le 02.09.2017 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est une femme c'est un homme. La vérité éclatera tôt ou tard.

Les derniers commentaires

  • Alzingen le 02.09.2017 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est une femme c'est un homme. La vérité éclatera tôt ou tard.

    • Hesperange le 02.09.2017 14:51 Report dénoncer ce commentaire

      ah oui! vous l'avez controlé

    • Happy le 04.09.2017 20:06 Report dénoncer ce commentaire

      Quoi qu'elle soit, elle est libre de l'être. Et si quelque chose éclate, c'est quelque chose dans votre tête, et pas ailleurs. Espérons que cela sera votre préjugé en la matière.