NBA

23 novembre 2017 07:45; Act: 23.11.2017 11:51 Print

Golden State battu par OKC, Miami stoppe Boston

Russell Westbrook a sorti le grand jeu face à son ancien meilleur ami Kevin Durant pour terrasser Golden State (108-91) mercredi, tandis que Miami a mis fin à la série de seize victoires consécutives de Boston (104-98).

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

En cette veille de Thanksgiving, l'heure n'était pas aux bons sentiments et aux cadeaux en NBA. Pour son deuxième match à Oklahoma City depuis son départ à Golden State en juillet 2016, Durant a pu rapidement le mesurer: il a été conspué par les supporteurs d'OKC et a eu le droit à une soirée très houleuse face à Russell Westbrook. Les deux anciens coéquipiers qui ont conduit le Thunder en finale NBA en 2012, se sont accrochés, provoqués et ont même failli en venir aux mains. C'est Westbrook qui a largement dominé leur duel (34 points, dont 20 avant la pause, contre 21 à Durant) et qui a, en conséquence, fait exploser le champion en titre, déjà relégué à 17 points à la pause (65-48).

Après la rencontre, Westbrook et Durant, sans doute rattrapés par l'esprit de Thanksgiving, ont pourtant assuré qu'il n'y avait aucun animosité entre eux. "Je joue avec la même intensité tous les soirs, que ce soit contre Kevin ou contre Reggie Jackson à Détroit. Je n'ai plus d'amis sur le terrain, à part le ballon et mes coéquipiers", a balayé le meilleur joueur de la saison 2016-17 qui a frôlé le "triple double" (34 pts, 10 rbds, 9 passes). "L'info principale de ce match, a renchéri Durant, c'est qu'on a perdu et qu'OKC a réussi un très bon match, il faut les féliciter". Malgré cette cinquième défaite en 18 matches, Golden State reste 2e de la conférence Ouest, tandis qu'OKC est 8e (8 v-9 d), mais peut viser plus haut avec son "Big Three" formé de Durant, Carmelo Anthony (22 pts) et Paul George (20 pts) qui a dominé le "Fab Four" (Durant-Curry-Thompson-Green) des Warriors.

Les Clippers renouent avec la victoire

Mais l'équipe-référence de la conférence Ouest reste bien, pour le moment, Houston, leader avec 14 victoires en 18 matches: les Rockets ont encore réussi une nouvelle démonstration offensive face à Denver, submergé 125 à 95, par James Harden (21 pts) et Chris Paul (23 pts). À l'Est, Boston, jusque là invaincu depuis le 18 octobre - une éternité en NBA - est tombé de haut: les Celtics ont été dominés d'entrée par Miami, emmené par Goran Dragic (27 pts) et de Dion Waiters (26 pts), et n'ont pas réussi à renverser la situation malgré un sursaut en fin de match. Ils sont revenus à un point (91-90) à trois minutes de la sirène, mais deux paniers à trois points successifs de Waiters ont redonné de l'air à Miami. "Contre nous, tout le monde joue à son meilleur niveau, on a tout de suite vu qu'ils étaient très concentrés. Ils méritent leur victoire", a reconnu Kyrie Irving (23 pts).

Si Boston reste nettement en tête (16 v-3 d), Cleveland revient à grands pas: les Cavaliers ont signé une sixième victoire de suite et consolidé leur 4e place (11 v-7 d) face à Brooklyn (119-109). LeBron James a fait la différence avec ses 33 points, dont 23 en 4e période et 18 consécutifs. Discret jusqu'à la pause au point d'être houspillé par son entraîneur à la pause («Je lui ai dit: "Tu gaspilles des points", il n'a pas aimé», a expliqué Tyronn Lue), il s'est réveillé après avoir reçu un coude de tête involontaire de Tyler Zeller qui l'a blessé à la bouche, nécessitant la pose d'agrafes. "J'essaie juste d'aider mon équipe à gagner", a assuré "King James". Les Cavaliers sont talonnés par une équipe qui n'est plus habituée à se retrouver à pareille fête, les Knicks (5e, 10 v-7 d): la franchise new-yorkaise a battu Toronto 108 à 100 grâce à 38 points de Tim Hardaway Jr et un impressionnant 28-0 en 3e période. Enfin, les Clippers ont renoué avec la victoire à Atlanta (116-103) après neuf défaites de suite, mais reste 13e (6 v-11 d).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.