F1 - GP du Brésil

11 novembre 2017 19:00; Act: 11.11.2017 19:06 Print

Bottas en pole, Hamilton dernier sur la grille

Le Finlandais a signé samedi la 3e pole position de sa carrière en au Grand Prix du Brésil, dont son coéquipier Lewis Hamilton partira dernier après une sortie de piste en Q1.

storybild

Bottas s'élancera en pole, devant Vettel. (photo: AFP/Nelson Almeida)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est un très bon sentiment, a réagi Bottas. C'était très serré avec Seb (Vettel, qui finit 2e, ndlr) pendant toutes les qualifications. Heureusement, j'ai fait un très bon dernier tour. C'est dommage que Lewis soit sorti mais je suis très heureux d'avoir pu faire le travail pour l'équipe» La deuxième ligne sera occupée par l'autre Finlandais, Kimi Räikkönen (Ferrari), et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), devant le Mexicain Sergio Pérez (Force India), l'Espagnol Fernando Alonso (McLaren-Honda) et les Renault de l'Allemand Nico Hülkenberg et de l'Espagnol Carlos Sainz Jr.

Outre Hamilton, la dernière ligne sera occupée par le Français Pierre Gasly (Toro Rosso), pénalisé de vingt-places pour des changements de plusieurs éléments de son moteur au-delà de la limite autorisée en une saison. Ont également été pénalisés l'Australien de Red Bull Daniel Ricciardo (15e/dix places pour changement d'éléments moteur), le Canadien de Williams Lance Stroll (17e/cinq places pour changement de boîte de vitesses) et le Néo-Zélandais de Toro Rosso Brendon Hartley (18e/dix places pour changement d'éléments moteur).

Hamilton a perdu le contrôle de sa monoplace lors de sa toute première sortie en qualifications, dans le virage N°7, et heurté les barrières. Si le tout frais quadruple champion du monde est sorti indemne de ce choc, la partie avant-gauche de sa voiture a subi des dégâts importants. «Je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'en prends l'entière responsabilité, a-t-il commenté. C'est arrivé très vite, je n'ai rien pu faire. Il faudra faire avec. Relever des défis est ce qui rend la vie intéressante». Le Britannique, habituellement très performant en qualifications, n'avait plus été éliminé en Q1 depuis le GP de Belgique 2016, quand une importante pénalité sur la grille l'avait incité à préserver sa voiture en vue de la course.

Grille de départ

1re ligne: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 2e ligne: Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) 3e ligne: Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) 4e ligne: Nico Hülkenberg (GER/Renault) Carlos Sainz Jr (ESP/Renault) 5e ligne: Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) 6e ligne: Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Honda) 7e ligne: Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) Pascal Wehrlein (GER/Sauber-Ferrari) 8e ligne: Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) 9e ligne: Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes) Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Renault) 10e ligne: Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Renault) Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.