Boxe/Tensions

07 octobre 2021 07:24; Act: 07.10.2021 10:07 Print

«Il va perdre et retourner bosser dans son fast-​​food»

Tyson Fury et Deontay Wilder ont tellement fait monter la tension en s'insultant, mercredi, en conférence de presse, qu'ils ont été empêchés de se présenter face à face.

Sur ce sujet
Une faute?

Tyson Fury et Deontay Wilder ont tellement fait monter la tension en s'insultant, mercredi, en conférence de presse, qu'ils ont été empêchés de se présenter face à face, pour éviter tout incident, à trois jours de leur troisième combat des poids lourds. C'est au MGM Grand de Las Vegas que le Britannique va remettre en jeu son titre WBC, vingt mois après l'avoir ravi à l'Américain, au terme d'un affrontement à sens unique, où il s'était imposé par arrêt de l'arbitre au 7e round. En décembre 2018, un nul les avait départagés.

Retransmise en direct à la télévision américaine, la conférence de presse, a été parfois lunaire avec Wilder en survêtement rouge, assis, les yeux rivés sur son téléphone portable, Fury, dans un contraste saisissant, préférant rester debout, torse nu sous une veste bariolée de reproductions de sa ceinture de champion.

Les insultes s'intensifiaient

Puis l'électricité a jailli, quand le Britannique s'en est verbalement pris à l'Américain, qui avait plus tôt maintenu ses accusations de tricherie à son endroit, pour expliquer sa défaite lors de leur dernier combat. Et alors que les insultes s'intensifiaient, le promoteur de Fury, Bob Arum, a opposé son veto au traditionnel face-à-face devant clore l'évènement médiatique. Ce dernier s'est certainement rappelé que les deux protagonistes s'étaient bousculés lors d'une conférence avant leur premier combat, il y a trois ans.

Digérant très mal d'avoir été battu, Wilder a entre autre affirmé, ces derniers mois, que le Britannique avait lesté ses gants, que son propre entraîneur, depuis viré, avait été de mèche avec le camp adverse pour trafiquer son eau dans les bidons. Il avait aussi expliqué avoir été vidé de toute énergie, après son entrée sur le ring, dans un costume trop lourd à porter.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TIMOURE le 07.10.2021 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Z'ont pris un peu trop de coups sur la tête.

  • Et Alors mon gars le 07.10.2021 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout du show...ça fait partie de l'ambiance à installer...

  • O tempora O mores le 07.10.2021 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Respect, tolérance, fair-play, humilité telle était la philosophie du Noble Art. Ici on a juste face à un gars "en survêtement rouge, assis, les yeux rivés sur son téléphone portable". Sans vouloir censurer (oh le vilain mot) qui que ce soit, je trouve que les organisateurs de la conférence de presse auraient du IMPOSER à ce type d'éteindre son téléphone intelligent (lui) par respect pour les spectateurs.

Les derniers commentaires

  • O tempora O mores le 07.10.2021 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Respect, tolérance, fair-play, humilité telle était la philosophie du Noble Art. Ici on a juste face à un gars "en survêtement rouge, assis, les yeux rivés sur son téléphone portable". Sans vouloir censurer (oh le vilain mot) qui que ce soit, je trouve que les organisateurs de la conférence de presse auraient du IMPOSER à ce type d'éteindre son téléphone intelligent (lui) par respect pour les spectateurs.

  • TIMOURE le 07.10.2021 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Z'ont pris un peu trop de coups sur la tête.

  • Et Alors mon gars le 07.10.2021 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout du show...ça fait partie de l'ambiance à installer...